• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Colère des gardiens de la prison de Villeneuve-lès-Maguelone

Aucune extraction judiciaire, visite d'avocat ou livraison ce matin à la prison de Villeneuve-les-Maguelone, dans l'Hérault - 5 novembre 2015 / © L. Beaumel / France 3 LR
Aucune extraction judiciaire, visite d'avocat ou livraison ce matin à la prison de Villeneuve-les-Maguelone, dans l'Hérault - 5 novembre 2015 / © L. Beaumel / France 3 LR

Une cinquantaine de gardiens de la maison d'arrêt de Villeneuve-les-Maguelone, dans l'Hérault, filtre les entrées et les sorties de la prison depuis ce jeudi matin à 7h00. Ils dénoncent entre autres la surpopulation carcérale et le manque de personnel.

Par Zakaria Soullami


Depuis ce jeudi matin, une petite cinquantaine de gardiens de la prison de de Villeneuve-les-Maguelone, dans l'Hérault, a mis le feu a des palettes de bois. Les gardiens filtrent les entrées et les sorties. Seul le personnel pénitentiaire peut accéder à la prison. 
Depuis 7h00 : aucune extraction judiciaire, visite d'avocat ou livraison.

Une cinquantaine de personnels manifestent devant la prison de Villeneuve-les-Maguelone, dans l'Hérault - 5 novembre 2015 / © D. Aldebert / France 3 LR
Une cinquantaine de personnels manifestent devant la prison de Villeneuve-les-Maguelone, dans l'Hérault - 5 novembre 2015 / © D. Aldebert / France 3 LR

D'après les syndicats de gardiens, à Villeneuve-les-Maguelone, l'effectif global est de 143 personnels et il manquerait chaque jour du personnel pénitentiaire. Ils sont par exemple 2 au lieu de 4 au parloir.
La surpopulation carcérale est également pointée du doigt puisque la prison compte, toujours d'après les syndicats, 850 détenus alors qu'elle est prévue pour en accueillir 600.

Contactée par téléphone, l'administration pénitentiaire n'a pas souhaité réagir.

Reportage à Villeneuve-les-Maguelone, dans l'Hérault.
Villeneuve-les-Maguelone (34) : colère des gardiens de la prison
L. Beaumel et D. Aldebert

Au total, il manquerait 18 postes sur l'établissement héraultais.
François Hollande, le chef de l'Etat, a reçu, pour la première fois de l'histoire des prisons, des syndicalistes jeudi dernier. Il leur a promis des revalorisations salariales et des embauches.

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus