Coronavirus : l'Allemagne place la région Occitanie en zone à risque

L'Allemagne a décidé de placer trois nouvelles régions françaises dans la catégorie des zones à risque après une recrudescence des cas de Covid-19. L'agence sanitaire de référence allemande ajoute l'Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes à sa liste des régions à éviter.
Les touristes allemands revenant d'Occitanie seront désormais dans l'obligation de se soumettre à un test de dépistage et de rester en quarantaine.
Les touristes allemands revenant d'Occitanie seront désormais dans l'obligation de se soumettre à un test de dépistage et de rester en quarantaine. © VALENTINE CHAPUIS/MaxPPP
Après l'Ile de France, la région de Paris, et Provence-Alpes-Côte d'Azur , les régions Occitanie, Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes ainsi que l'île de Corse, seule exception jusqu'ici en PACA, ont été classées à risque par l'agence sanitaire de référence allemande Robert Koch Institut (RKI).
Les touristes revenant de ces territoires seront désormais dans l'obligation de se soumettre à un test de dépistage à leur retour et de rester en quarantaine dans l'attente du résultat. 

Mise en garde du ministère des affaires étrangères allemand

Le ministère des Affaires étrangères allemand suit les recommandations du RKI, met en garde contre "les voyages touristiques, non indispensables" à destination des régions considérées "à risque".
Pour faire partie de cette liste, il faut que le nombre de nouvelles infections au Covid-19 y dépasse le plafond de 50 cas pour 100.000 habitants sur sept jours. En France, plus de 8.000 nouveaux cas ont été comptabilisés au cours des dernières 24 heures, un chiffre supérieur à celui des deux derniers jours. L'Ile-de-France, l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'Occitanie et la Provence-Alpes-Côte d'Azur regroupent 68% des malades en réanimation.  L'Allemagne a récemment multiplié les mises en garde sur les voyages, notamment à destination de Bruxelles, d'une partie des côtes touristiques de la Croatie ou encore de l'Espagne, destination de villégiature favorite des Allemands qui s'y rendent chaque année par millions.

Le pays, considéré comme un modèle dans sa gestion de la pandémie de Covid-19 en Europe, est sur le qui-vive face à une résurgence des nouvelles infections, considérée comme étant liée en partie au retour des vacanciers.
Mercredi 9 septembre, le RKI a fait état de 1.176 nouveaux cas en 24 heures pour un total de 9.338 décès depuis le début de la pandémie. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique coronavirus/covid-19 santé société allemagne international