Coronavirus : on vous dit si vous pouvez rentrer dans un magasin ou un restaurant avec votre enfant sans masque

Publié le

Depuis le lundi 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos. Mais cette règle s’applique-t-elle aux enfants ? Peut-on vous refuser l’accès d’un restaurant ou d’un magasin si votre enfant n’a pas de masque ? Voici des éléments de réponse.

Depuis ce lundi 20 juillet, le masque est désormais imposé à tous dans les centres commerciaux, les administrations, les banques, les marchés couverts et bien entendu les magasins. Mais une question taraude chaque parent : les enfants sont-ils eux aussi dans l'obligation de porter un masque dans un lieu clos ? 
  Certains d'entre eux se sont retrouvés dans des situations compliquées. Comme cette mère de famille du Tarn, témoignant sur une page Facebook :
 

Je me suis faites refoulée d'un magasin à Graulhet car mes enfants de 5 et 3 ans n'avaient pas de masque. Dans une autre enseigne, on m'a également dit de faire attention aux gendarmes.

Mère de famille du Tarn


Car ne pas respecter la consigne a un prix : 135 euros d'amende.

Alors obligatoire ou pas le masque pour les petits ? La réponse est non. Selon le décret publié vendredi dernier par le gouvernement, le masque n'est obligatoire qu'à partir de 11 ans. A cet âge, il peut être porté de la même façon que pour les adultes. Un magasin ou un restaurant ne peuvent donc pas vous refuser leur accès si vos enfants en dessous de cet âge ne portent pas de masques.
 
Mais les enfants peuvent-ils porter un masque ? Selon la Direction générale de la santé (DGS), oui mais pas en dessous de 2 ans. Le gouvernement par l'entremise de l'ancien premier ministre, Edouard Philippe, avait d'ailleurs déconseillé en avril dernier son port à l'école élémentaire. Selon des spécialistes "mettre un masque avant 6 ans n'a pas beaucoup de sens car l'enfant ne va pas comprendre l'intérêt et l'enlèvera sans arrêt." Difficile en effet, de demander a un petit de se laver les mains avant de mettre un masque, de s'en recouvrir le nez et le menton, et surtout de ne pas le toucher ni de le retirer.