Covid : avec un seuil d'alerte dépassé plus de huit fois, l'Occitanie en situation d'urgence

L'Agence régionale de santé (ARS) d'Occitanie lance un message d'alerte. L’épidémie de Covid se diffuse "à un rythme extrêmement rapide dans l’ensemble de la région Occitanie". Des départements dépassent 12 fois le seuil d'alerte. Le nombre d'hospitalisations a été multiplié par 10 en un mois.
Le nombre de nouvelles hospitalisations, chaque semaine a été multiplié par 10 en moins d'un mois dans les services hospitaliers d'Occitanie, comme ici à Montpellier (Hérault).
Le nombre de nouvelles hospitalisations, chaque semaine a été multiplié par 10 en moins d'un mois dans les services hospitaliers d'Occitanie, comme ici à Montpellier (Hérault). © Guillaume BONNEFONT - MaxPPP

Dans un communiqué de presse envoyé samedi 31 juillet, l'Agence régionale de santé d'Occitanie lance "un message d’alerte et d’appel à la vigilance". Alors que la participation des opposants au Pass sanitaire semble encore progresser lors de cette journée de mobilisation, les chiffres de la situation sanitaire en Occitanie, eux, ne cessent de se dégrader.

Un taux d'incidence qui explose

Selon l'ARS, le taux d’incidence en Occitanie a "atteint près de 420 cas positifs pour 100.000 habitants en moyenne, soit une nouvelle hausse de 41%" en une semaine. La région dépasse huit fois le seuil d’alerte.

Quatre départements sont particulièrement concernés : la Haute-Garonne et l’Aude, dont le taux d'incidence est de 500 (10 fois le seuil d’alerte), l’Hérault et les Pyrénées-Orientales qui se situent autour de 600 (12 fois le seuil d’alerte).

L'Agence régionale de Santé souligne néanmoins que "les mesures prises depuis plus de 10 jours dans les Pyrénées Orientales commencent à produire leur fruit avec une stabilisation à la baisse de l’incidence dans ce département et une baisse nette dans les tranches d’âge les plus jeunes".

Toutes les tranches d’âge concernées

Le chiffre du taux d'incidence chez les personnes âgées de 20 à 30 ans atteint un niveau "sans précédent de 1200" soit "24 fois le seuil d’alerte".

Bien que portée par cette tranche d'âge, la dynamique de l'épidémie de Covid commence "à se transmettre aux classes d’âge plus âgées".

"Le bon taux de vaccination dans les tranches d’âge âgées limite clairement la diffusion, estime l'Agence régionale de santé, mais l’incidence a désormais dépassé le seuil d’alerte chez les plus de 65 ans et se situe en moyenne régionale à près de 100 et même à plus de 150 dans les Pyrénées-Orientales."

Une hausse des hospitalisations

De fin juin au 31 juillet, le nombre de nouvelles hospitalisations, chaque semaine, est passé de 30 à 300, "soit une multiplication par 10 en moins d’un mois", comme le souligne l'ARS d'Occitanie.

De son côté, l'accueil de nouveaux patients en soins critiques et en réanimation est passé "de moins de 10 fin juin à plus de 90 cette semaine".

Ce samedi 31 juillet plus de 130 personnes sont hospitalisées en services de réanimation et de soins critiques en Occitanie avec une forte pression dans les départements des Pyrénées-Orientales, de l’Hérault, de l’Aude et de la Haute-Garonne. La part des patients Covid en réanimation dépasse désormais 21% alors que notre région, très touristique, connaît une très forte activité non-Covid en réanimation.

Agence régionale de santé d'Occitanie, communiqué 31 juillet 2021

Les personnes entrées en réanimation sont

- jeunes (une grande partie a entre 30 et 60 ans)

- non-vaccinées ou parfois avec un schéma vaccinal incomplet

- porteuses de comorbidités mais aussi sans facteurs de risque

Autre nouveau constat : l'entrée en réanimation de femmes enceintes.


Face à cette situation, les autorités sanitaires rappellent l'"absolue nécessité de respecter les gestes barrières, notamment le lavage régulier des mains et le port du masque à l’intérieur mais aussi à l’extérieur lorsqu’il est obligatoire ou recommandé, c’est-à-dire dès qu’il y a un fort brassage de population" et l'importance de se faire vacciner "maintenant".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets