Déplacements restreints, vacances bouleversées, attestations, tout comprendre du confinement version 3

À partir du samedi 3 avril 2021, l'Occitanie est de nouveau confinée, pour un mois. Les vacances scolaires sont avancées. Les déplacements sont limités à un rayon de 10km. Le point sur les mesures annoncées. 

Le président de la République a annoncé hier soir de nouvelles mesures
Le président de la République a annoncé hier soir de nouvelles mesures © Maxppp / Vanessa MEYER

Le mot "confinement" n'a pas été employé hier soir par le président Emmanuel Macron lors de son allocution aux Français mais ce sont bien de nouvelles restrictions qui sont mises en place à partir de samedi 3 avril et ce jusqu'au 1er mai au moins. Ces mesures concernent principalement les établissements scolaires, les commerces, le télétravail et les déplacements. 

Fermeture des classes et vacances scolaires avancées

A partir de lundi 5 avril, tous les établissements scolaires (crèches, écoles, collèges et lycées) sont fermés. La première semaine, les cours sont maintenus à distance. A partir du 12 avril, les vacances scolaires débutent. C'est une modification majeure pour la région Occitanie puisque les vacances ne devaient démarrer que la semaine d'après. En fonction des entreprises, les parents peuvent demander à modifier leurs congés mais rien n'oblige l'employeur à l'accepter. Les vacances posées sont fixes. Ces vacances dureront jusqu'au 25 avril. 

La rentrée du 26 avril aura lieu physiquement pour les maternelles et primaires, et à distance pour les collèges et lycées, qui retourneront en cours le 3 mai. Vous trouverez dans le tweet ci-dessous justement ce nouveau calendrier scolaire.

Les étudiants pourront quant à eux se rendre à l'université, pour une journée de cours par semaine.

Arrêt de travail pour garde d'enfant, que dit la loi ?

Les parents qui ont des enfants âgés de moins de 16 ans ou en situation de handicap sans limite d'âge et qui ne peuvent pas télétravailler peuvent avoir droit à un arrêt de travail pour garde d'enfants. Cet arrêt est indemnisé à hauteur de 84% par l'Etat et le reste à charge de l'employeur. Il concerne aussi les professions libérales, artistes ou entrepreneurs. Un seul parent peut le demander. L'employeur n'a pas le droit de le refuser. 

Généralisation du télétravail

Le gouvernement en est convaincu : le télétravail est la mesure la plus efficace pour lutter contre la pandémie. A partir de lundi, il redevient la règle. Tous les travailleurs qui le peuvent doivent travailler depuis chez eux à 100% c'est-à-dire 5 jour sur 5. Cependant, le jour dit de "soupape" est maintenu. C'est-à-dire qu'une fois par semaine, le salarié qui le souhaite peut revenir sur son lieu de travail. Ce dispositif a été mis en place pour limiter les risques psychosociaux liés à cette mesure. 

Fermeture des commerces dits "non-essentiels"

A partir de samedi soir, les commerces ferment à l'exception des commerces de biens et de services de première nécessité.  La liste a été allongée et comprend désormais les librairies, les coiffeurs, les garages automobiles par exemple. 

Restrictions des déplacements et maintien du couvre-feu

Il est possible de sortir de chez soi, sans limitation de durée mais dans un rayon de 10km. Les déplacements entre les régions sont interdits, sauf motif impérieux ou professionnel. Une tolérance est laissée pour le week-end de Pâques. Les contrôles seront ensuite renforcés. Le couvre-feu de 19h à 6h du matin est maintenu. Les rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique sont interdits. 

Le point sur les attestations

Les attestations dérogatoires seront toujours en vigueur, et les règles demeurent complexes. Pour ne pas risquer une lourde sanction, ces attestations peuvent être établies sous format numérique ou format papier, à retrouver sur le site du gouvernement.

En journée (de 6 heures à 19 heures), il n'est plus nécessaire de justifier de ses déplacements jusqu'à un rayon de 10 km autour du domicile. Un simple justificatif de domicile permet alors d'attester de son lieu de résidence.

Au delà de 10 km et jusqu'à un rayon de 30 km, une attestation reste nécessaire, pour effectuer des achats de première nécessité par exemple. Et au delà de 30 km, les déplacements ne sont plus autorisés sauf si vous rentrez dans le cadre d'un des motifs dérogatoires présents sur l'attestation de déplacement, comme celui du motif familial impérieux par exemple.

Dans le tweet ci-dessous, vous pourrez calculer cette fameuse zone des 10 kilomètres autour de chez vous.

La nuit (de 19 heures à 6 heures), le couvre-feu est toujours en vigueur et il n'est plus possible de sortir de chez soi. Comme pour les déplacements supérieurs à 30 km en journée, il vous est toujours possible de vous déplacer la nuit en vous munissant d'une attestation, si vous pouvez cocher l'un des motifs dérogatoires, comme celui d'un déplacement professionnel par exemple.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société confinement covid-19 confinement : conseils pratiques