• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Dernier meeting à Nîmes pour Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy au meeting de Sens Commun / © /MAXPPP
Nicolas Sarkozy au meeting de Sens Commun / © /MAXPPP

Pour son dernier meeting de campagne, Nicolas Sarkozy a choisi le stade des Costières, à Nîmes. Coup d'envoi à 18 heures 30. A ses côtés : 2 de ses anciens ministres. La campagne pour le premier tour de l'élection du président de l'UMP se termine à minuit, ce jeudi.

Par Valérie Luxey

Dans le match qui l'oppose à Bruno Le Maire et Hervé Mariton pour la présidence de l'UMP, Nicolas Sarkozy a choisi comme dernier terrain de joutes verbales le stade des Costières, à Nîmes. La campagne pour le premier tour s'achevant à minuit, cet ultime meeting débutera à 18 heures 30 dans la grande salle des Costières.

3000 personnes attendues

L'ex-président de la République ne devrait arriver qu'une demi-heure avant le début de cette réunion publique. Parmi ceux qui doivent faire le déplacement pour soutenir Nicolas Sarkozy, 2 de ses anciens ministres : Laurent Wauquiez et Nathalie Kosciusko-Morizet. Pas de question/réponse avec le public, mais un dernier discours.
Près de 3000 personnes sont attendues, malgré les intempéries annoncées par Météo France. Selon nos confrères d'Objectif Gard, 15 cars auraient été affrétés pour acheminer les militants de tout le Languedoc-Roussillon.

Les 2 autres candidats en meeting

De leur côté, les 2 autres candidats achèvent aussi leur campagne, plus modestement. Bruno Le Maire doit s'exprimer à partir de 18 heures 30 à Fréjus, dans le Var, tandis qu'Hervé Mariton, après une réunion à midi à Orléans, s'adressera par Skype aux militants réunionnais, à 23 heures 30, juste avant la clôture de la campagne du premier tour.

Vote électronique

Le vote doit débuter ce vendredi 28 novembre à 20 heures, pour s'achever le samedi 29 à 20 heures. Le scrutin est dématérialisé : les adhérents à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014 s'exprimeront par voie électronique. Ils ont chacun reçu, par courrier individuel, leur mot de passe et leur code d'accès. Ils doivent aussi se munir de leur numéro d'adhérent avant de se connecter via leur PC, leur tablette ou leur smartphone. C'est la société Paragon Elections qui a été choisie.

Les modalités du vote

Ceux qui ne possèdent pas de matériel numérique peuvent aussi se rendre dans l'un des bureaux de vote installés dans les fédérations, où un ordinateur sera mis à leur disposition. Ils devront être munis de leur pièce d'identité. Pour ce scrutin, aucune procuration n'est autorisée. Les résultats seront proclamés après le dépouillement, dès la clôture des opérations de vote, vraisemblablement samedi vers 20 heures 30.

Un tour ou 2 tours ?

Si aucun des 3 candidats ne recueille de majorité absolue, un second tour sera organisé le samedi 6 décembre. L'élection du président de l'UMP est organisée par la Haute Autorité du parti, dont les membres ont été élus lors du bureau politique du 22 janvier 2014 et dont la composition et la charte ont été ratifiés lors du congrès national du 25 janvier 2014.

Une autorité garante de la régularité du scrutin

La Haute Autorité de l'UMP est présidée par la juriste et universitaire Anne Levade. Parmi ses 9 membres, on compte d'anciens ministres et secrétaires d'Etat comme Nicole Catala, Françoise de Panafieu, Christine Albanel ou encore Dominique Perben.

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus