• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Deux oreilles pour la clôture des corridas de la feria de Béziers

Béziers (Hérault) - Mehdi Savalli - 16 août 2015. / © maxppp
Béziers (Hérault) - Mehdi Savalli - 16 août 2015. / © maxppp

La corrida de clôture de la feria de Béziers, avec le bétail andalou de Miura, a permis au torero français Mehdi Savalli et au matador espagnol Javier Castaño de couper, dimanche, chacun une oreille, devant plus de 7.000 spectateurs.

Par FD avec afp


Cet ultime rendez-vous a vu son début légèrement retardé à cause d'une manifestation des anti-corridas. Descendue en piste, la poignée de participants a été rapidement évacuée grâce à l'intervention parfois musclée du personnel de piste principalement.

Pour l'aspect tristement tauromachique de l'après-midi, les aficionados n'ont guère eu l'occasion de vibrer. Si les toros de Miura ont fait apprécier leur présentation parfois imposante (trois d'entre eux ont dépassé les six cent kilos sur la balance),
leurs combats, en revanche, ont souvent déçus, les animaux manifestants trop rapidement des charges réduites et un danger présent.

Chef de lidia, Fernando Robleño a déployé de louables efforts face à ses deux adversaires, toréant avec application et sérieux mais ne pouvant dessiner des faenas suffisamment liées.

Avec Javier Castaño, malgré un trophée récolté, peu d'émotion. Si son premier combat a surtout été dominé par la belle générosité manifestée à la pique par son toro, la suite des affrontements n'est jamais parvenue à convaincre.

Avec Mehdi Savalli, le public a retrouvé tout le style particulier étalé par le maestro arlésien depuis le début. Avec la cape et les banderilles, il a exprimé son alegria et son aisance. A la muleta, c'est avec son premier toro (le meilleur du lot) qu'il est parvenu à imposer sa personnalité.

Feria de Béziers: corrida de clôture 
Fernando Robleño: saluts et un avis avec silence
Javier Castaño: silence et une oreille
Mehdi Savalli: une oreille et applaudissements
Bétail: toros de Miura, remarquablement présentés mais manifestant trop rapidement des charges réduites
Temps: ciel légèrement voilé
Entrée: 7.000 spectateurs environ

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus