Diego Urdiales, l'étoile du berger

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Bourg .

Bilbao, 21h22: A vingt mètres de la plaza, un bistrot et l'ami  Albert Taurel, assis sur un tabouret. Albert, il connaît, il a vu 4000 corridas, sans doute plus. Il est fou de joie, de jeunesse, il tremble. On se regarde. Albert prend son temps et pèse ses mots: "Il m'a rappelé Rafael Ortega"... 

Samedi 29 août 2015

Feria de Bilbao. Huitième corrida de l'abono.

Plaza de toros de Vista Alegre. 18h00



Diego Urdiales : une oreille et deux oreilles

Sébastien Castella : salut au tiers et salut au tiers

Miguel-Angel Perera : applaudissements et salut

Salut du banderillero Juan Sierra au 2ème toro

Sortie en triomphe par la grande porte de Diego Urdiales

Six toros d’Alcurrucén (de 527 à 558 kg ; moyenne : 545,3) corpulents, fins d’armures, mobiles, vifs, solides et de tempérament en général. Douze piques. Noble et complet, le quatrième.

Environ moitié de plaza.

Énorme prestation de Diego Urdiales : une première faena de lion, l'autre, douce, pure, profonde, majestueuse, le buste en avant et les pieds joints . Deux coups d'épée d'école. Le triomphateur de la Feria. Merci au président Matías González qui sut sans hésiter sortir les deux mouchoirs d'un seul coup pour le torero d'Arnedo.

Sébastien Castella, actif, courageux, ne lâchant rien. Perera, face à deux toros fades a appliqué sa "roboritique".

24°5. Temps couvert.





 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité