Gard : les feux d'artifice et pétards interdits à la vente jusqu'au 3 janvier

Si vous comptiez acheter des feux d'artifice ou des pétards pour fêter la nouvelle année dans le Gard, c'est impossible, depuis ce jeudi matin et jusqu'à dimanche prochain. Un arrêté préfectoral interdit leur vente pour éviter les accidents et prévenir les agressions contre les forces de l'ordre.

le rayon feux d'artifice condamné dans cette grande surface dédié à la fête aux Angles(30).
le rayon feux d'artifice condamné dans cette grande surface dédié à la fête aux Angles(30). © F3 Pays gardois

Ce n'est pas une mesure liée à la pandémie. Depuis plusieurs années, des arrêtés préfectoraux interdisent régulièrement la vente et l'utilisation de pétards et autres feux d'artifice au moment des fêtes de fin d'année. C'est le cas cette fois encore dans le Gard où les magasins dédiés à la fête doivent se contenter de vendre des cotillons et autres confettis...Interdiction de vendre ou d'utiliser des pétards ou feux d'artifice depuis ce jeudi matin 6h et jusqu'à dimanche prochain. Une mesure prise pour éviter les accidents mais aussi de prévenir les agressions contre les forces de l'ordre, où les artifices sont de plus en plus présents.

Les rayons "explosifs" condamnés

En général on fait un petit feu d'artifice dans le jardin, mes filles aiment bien ça....Malheureusement ça va pas être possible!

Julien Nadal, client, les Angles

Déception pour ce père de famille qui cherche en vain le rayon des pétards au milieu des déguisements et décorations qui scintillent. Dans cette boutique des Angles dédiée à la fête, le rayon est condamné. Et un panneau rappelle l'interdiction préfectorale. Une interdiction déjà appliquée au moment de Noël et de nouveau en vigueur jusqu'à la fin de la semaine.

Les Gardois ont eu trois petits jours, entre Noël et le réveillon du nouvel an, pour s'approvisionner en artifices.
Les Gardois ont eu trois petits jours, entre Noël et le réveillon du nouvel an, pour s'approvisionner en artifices. © F3 Pays gardois

Un manque à gagner pour les commerçants déjà bien éprouvés

Pour la directrice du magasin, c'est un nouveau coup dur après les confinements et le couvre-feu qui empêchent les rassemblements festifs.
" On s'est dit que pour les fêtes on allait pouvoir satisfaire nos clients et récupérer un peu de chiffre d'affaires" espérait Fabienne Fabre.

Là, on est pénalisés commercialement, sur ces feux d'artifice que nos clients achètent pour se faire plaisir ... Je pense qu'encore une fois on se trompe un petit peu de cible!

Fabienne Fabre, directrice magasin Les Angles

La sécurité publique comme justification

Mais en période de fêtes, la préfecture du Gard, comme celle de la Haute-Garonne, veut avant tout éviter les accidents provoqués par les pétards et les feux d'artifice. 

Pas question d'opposer libertés publiques et sécurité publique pour la préfecture du Gard.
Pas question d'opposer libertés publiques et sécurité publique pour la préfecture du Gard. © F3 Pays gardois

"L'objectif n'est évidemment pas de gâcher les fêtes de fin d'année ni de mettre une brimade supplémentaire en cette période difficile depuis quelques temps" précise le secrétaire général de la préfecture du Gard.

Il faut savoir concilier le respect des libertés publiques qui sont très importantes surtout dans ces temps de Covid avec le respect de l'ordre public dont le préfet est le garant.

Frédéric Loiseau, secrétaire général préfecture du Gard


De plus en plus en plus détournés par les délinquants pour attaquer les forces de l'ordre, certains mortiers d'artifice vendus en ligne pourraient, à terme, être définitivement interdits par le ministère de l'Intérieur.

Le reportage aux Angles de Pauline Sauthier et Josette Sanna pour France 3 Pays gardois.
 

De son côté, la préfecture des Pyrénées-Orientales a publié ce mercredi un arrêté interdisant la vente d'alcool sur l'ensemble du département du mercredi 30 décembre à 20 heures, jusqu'au vendredi 1er janvier à 8 heures. Et la préfecture de l'Hérault interdit également l'usage de pétards et feux d'artifice la nuit du 31décembre et plus généralement tout rassemblement, couvre-feu oblige.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nouvel an sécurité société police