Cet article date de plus de 6 ans

Gard : le préfet renforce les mesures de restriction de l'eau

La plupart des bassins versants du Gard sont désormais placés en alerte 2 ce qui implique des restrictions sévères pour l'utilisation de l'eau. Une décision prise par le préfet du Gard suite à la sécheresse persistante sur tout le département.
Presque tout le département du Gard est désormais concerné par la sécheresse persistante. Les conditions climatiques actuelles sont comparables à la sécheresse de 2005. Il n’y a pas eu de précipitations conséquentes sur le département depuis mi-juin. Les prévisions météorologiques n’entrevoient pas d’amélioration sur les prochains 15 jours.D'où les nouvelles mesures de restrictions adoptées ce jeudi par le préfet du Gard, Didier Martin, en concertation avec le comité de suivi de la sécheresse.

Les zones concernées par ces restrictions

Les bassins versants des Gardons (amont et aval), de la Dourbie, de l’Ardèche, de la Cèze en aval du pont de Tharaux, de l’Hérault, du Vidourle, ainsi que la nappe profonde de l’Urgonien sont désormais concernés par cette restriction.

Par ailleurs, le niveau d’alerte de niveau 2 est maintenu pour le bassin versant amont de la Cèze (en amont du pont de Tharaux).

La nappe de la Vistrenque reste la seule ressource à afficher des niveaux de hauteur d’eau satisfaisants, compte tenu d’une bonne recharge hivernale. En revanche, concernant la nappe profonde de l’Urgonien et sur l’ensemble des cours d’eau du département (exceptés le Vistre et le Rhône), les niveaux sont au plus bas. La situation est particulièrement préoccupante sur les petits affluents de ces cours d’eau où l’on relève des zones asséchées plus précoces que les années précédentes et des mortalités piscicoles nécessitant des pêches de sauvegarde.
durée de la vidéo: 02 min 05
Sécheresse inquiétante dans le Gard

Le détail des mesures de restrictions sur le site gouvernemental consacré au suivi de la sécheresse.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo