VIDEO. Un cheval squelettique, abandonné par son propriétaire parti en vacances, sauvé par la SPA et la fondation 30 Millions d'amis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Bris .

Un cheval extrêmement maigre a été secouru par la SPA du Vaucluse et la fondation 30 Millions d'amis, à Saint-Julien-de-Peyrolas, dans le Gard. L’animal, abandonné par son propriétaire parti en vacances, a été transféré près de Barjac, dans un refuge équin où il reprend des forces.

Ce sont des passants qui ont alerté conjointement la SPA Vauclusienne et la Fondation 30 millions d'amis sur cette affaire, il y a une dizaine de jours. Dans un enclos, situé sur la commune de Saint-Julien-de-Peyrolas dans le Gard, ils ont été horrifiés par l'état de maigreur extrême d'un cheval qui souffrait aussi d'importantes lésions et d'infections au niveau du pénis.

Ce cheval, âgé de 31 ans, se trouvait en compagnie d'un âne et d'une ponette, équidés qui, eux, n'étaient pas en situation de détresse sanitaire. "Souffrant d'un problème de dents, ce cheval était incapable de brouter et ne pouvait a priori manger que des granulés, mais son propriétaire étant parti en vacances en août, il est resté livré à lui même, sans soins, en situation d'abandon, pendant au moins deux semaines" explique Philippe Kaye, juriste de la SPA Vauclusienne

Selon lui, il n'y aura pas de suite judiciaire à cette affaire, le maire de la commune ayant convaincu à l'amiable le propriétaire de laisser les associations prendre en charge l'animal.

"Tristan" a été transféré dans un refuge équin, près de Barjac, vendredi 26 août. La fondation 30 Millions d'amis a publié une vidéo du cheval sur son compte tweeter.

Le pronostic vital n'est plus engagé 

Jointe par téléphone, Anne Batailler, la présidente de l'association "Equi-libre retraite et protection du cheval", nous a raconté sa stupéfaction lorsqu'elle a vu l'animal :  "En 22 ans, j’en ai vu des chevaux maigres, mais celui-là c’est le pire de tous ! "

Nous avons réussi à stabiliser son état au bout de 10 jours, avec des repas toutes les quatre heures, jour et nuit. Il a déjà eu deux visites de vétérinaire, nous sommes plutôt optimistes, même s’il est encore incapable de se lever tout seul.

Anne Batailler, pdte Equi-libre, Barjac (Gard)

 

Pour le moment, tous les frais de nourriture, soins et de visites du vétérinaire sont pris en charge par la SPA Vauclusienne, le propriétaire de Tristan ayant signé un acte de cession définitive.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité