Beaucaire : le port de plaisance saturé

325 bateaux ont jeté l'ancre à Beaucaire. / © France 3 Occitanie
325 bateaux ont jeté l'ancre à Beaucaire. / © France 3 Occitanie

Dans le port de Beaucaire, les places sont chères. La plupart des plaisanciers louent une place à l'année : difficile alors de s'installer. La liste d'attente s'allonge. Un projet d'extension devrait toutefois permettre de désengorger le port.

Par R. D.

"Je faisais de la mer et je cherchais un port d’hivernage, alors je me suis installé ici. J’ai trouvé une place et je suis resté." Louis, retraité belge, est l’un des premiers plaisanciers à avoir posé l’ancre dans le port de plaisance de Beaucaire, il y a 25 ans.

Avec 325 bateaux accueillis, ce port est aujourd’hui saturé. La moitié des propriétaires de bateaux vivent à quai au moins six mois par an, tous louant à l’année.

Conséquence : chaque jour, de nombreuses demandes sont refusées, comme l’explique Didier Martorell, le responsable du port.

On refuse les bateaux et les touristes alors que tout le monde cherche à les avoir. C’est dommageable et c’est frustrant.


Une centaine de bateaux sont sur liste d’attente. Et l’attente risque d’être longue : le turn-over n’existe pas, seuls deux plaisanciers ont libéré leur anneau l’an dernier.

Beaucaire (30) : le port de plaisance saturé
Le port de Beaucaire est saturé, et la liste d'attente s'allonge. Une extension est cependant prévue. - France 3 Occitanie - Reportage : A. Goyon / O. Brachard


Extension

Un projet d’extension du port est toutefois en bonne voie : 70 places supplémentaires sont prévues, dans le prolongement du port existant, sur l’actuel chantier naval.

"70 bateaux c’est de la richesse, c’est des gens.. C’est un plus pour la ville", se félicite Didier Martorell.

Soutenu par l’intercommunalité, le projet prévoit également 30 places de plus dans le port de Bellegarde.

Sur le même sujet

Académie de Montpellier : Parcoursup, la journée de toutes les inquiétudes

Les + Lus