• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : l'Etat attaque en justice l'installation de la crèche dans la mairie de Beaucaire

Cette crèche est installée dans les locaux de la mairie depuis le 4 décembre. / © Crédit : Mairie de Beaucaire
Cette crèche est installée dans les locaux de la mairie depuis le 4 décembre. / © Crédit : Mairie de Beaucaire

Le 24 décembre, Julien Sanchez, le maire de Beaucaire, a annoncé avoir reçu un courrier attaquant la mairie sur l’installation d’une crèche dans les locaux. Il a réagi aussitôt sur les réseaux sociaux.

Par Olivia Boisson


Le 4 décembre, une crèche provençale était installé dans la mairie de Beaucaire.
 


Quelques jours plus tard, le maire Rassemblement national (RN) de Beaucaire, Julien Sanchez, a réagi suite à la réception d'un courrier de l'Etat.

"Vous avez décidé l’installation d’une crèche de Noël dans l’enceinte de la mairie à compter du 4 décembre 2018 jusqu’au 1er février 2019. Je vous prie de trouver ci-joint copie de la requête introductive d’instance déposée devant le tribunal administratif de Nîmes à l’effet d’obtenir l’annulation de la décision susvisée."

 

 


Un acte "mesquin"

 

Pour le maire, ce courrier est "sans doute une façon pour la Macronie de souhaiter un bon réveillon et un Joyeux Noël !". Contacté par téléphone, il ajoute :

Reçevoir ça la veille du Réveillon, c'est assez mesquin. C'est une tradition, nous sommes aux portes de la Provence alors si on ne peut pas installer de santons à Beaucaire... Je ne comprends pas bien cette attaque.

Le mairie Julien Sanchez compte se défendre au tribunal. La crèche reste installée pour le moment.
 

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus