REPLAY. Documentaire "Marie Trintignant, le choix du jeu" : portrait d’une actrice formidable

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie-France Guiseppin
Marie Trintignant
Marie Trintignant © Comic Strip Productions

Un film consacré à Marie Trintignant et à sa carrière de comédienne, avec les témoignages d'acteurs, d'actrices et de réalisateurs qui l’ont côtoyé de près, dont son père Jean-Louis Trintignant, qui se livre depuis la maison familiale d’Uzès dans le Gard.

Revoir le documentaire

Marie Trintignant : une immense actrice mais un nom plus souvent associé au terrible drame qui lui a coûté la vie en 2003. Dans son film « Marie Trintignant, le choix du jeu », la réalisatrice Sandrine Dumarais, lui redonne vie. Nous redécouvrons l’actrice talentueuse et la femme exceptionnelle qu’était Marie, à travers son cheminement et les témoignages de réalisateurs et réalisatrices, acteurs et actrices, qui ont travaillé avec elle.

Le comédien Jean-Pierre Marielle disait d’elle : "J’admire Marie Trintignant. Je la trouve grande actrice, magnifique. Et puis dans la vie, c’est un être absolument sublime et exquis".

"Marie, elle avait une façon de penser, de vivre et d’être très inspirante et très stimulante. C’était une femme libre". Pierre Salvadori, réalisateur.

Moi, j'aime bien tourner avec Marie, parce que d'abord, elle n'est pas chiante comme toutes les autres comédiennes et puis, elle est jolie, elle joue bien et en plus, elle sent bon.

Guillaume Depardieu

Des témoignages, des extraits de films mais aussi des interviews de Marie commentés par son père et complice, Jean-Louis Trintignant, depuis la maison familiale d’Uzès dans le Gard.

"Uzès elle en parlait tout le temps. Construire quelque chose d’autre à l’écart de la tension permanente de ce que demande le cinéma comme implication, renouvellement, inspiration, est essentiel. Et l’endroit où l’on se repose, était très important pour Marie" raconte Pierre Salvadori. "C'était l'endroit ou vivait son père et en même temps une forme de ressource" rajoute Bernie Bonvoisin, réalisateur et chanteur.

Je fais tout comme mon papa. Je joue comme lui. (Uzès) C'est une vie très douce et une qualité de vie".

Marie Trintignant

Quand elle était enfant, Marie Trintignant s’interrogeait : pourquoi son père Jean-Louis Trintignant disait-il « Je vais jouer » quand il allait travailler alors qu’elle devait aller à l’école ? A l’adolescence, comme lui, elle se lance dans le jeu : « La Terrasse » d’Ettore Scola, et « Série Noire » d’Alain Corneau, avec une exigence douloureuse.

"C’est un film essentiel dans le cinéma français. Marie, je l’avais trouvé époustouflante. Déjà cette présence qu’elle avait… Ce maintien, ce port de tête et cette justesse…" raconte Bernie Bonvoisin, réalisateur et chanteur.

Puis, Claude Chabrol, la dirige dans « Une affaire de Femmes » et, « Betty ». 

C'est une des plus grandes performances du cinéma français.

Thierry Jousse, critique de cinéma

De la légèreté à la profondeur d'âme, Marie Trintignant, animée par la passion du jeu, des auteurs, et par l’envie de défendre des personnages de femmes singulières, était une actrice engagée.

"Quand les récits s’intéressent à vous, vous avez une place. Et Marie, elle a donné une place à toutes les femmes qui peut-être, n’en avaient pas dans les récits classiques » souligne Pierre salvadori.

« Marie arrivait à donner beaucoup de grâce et de légitimité à tous les personnages douloureux, décalés et déphasés » précise t-il.

Il y a pleins de raisons pour lesquelles j’aime ces personnages. D’abord, il faut avoir des acteurs qui les défendent (…). Moi, les héros m’ennuient (...). Et à force de jouer ces gens-là, on devient très tolérants avec les autres et ça, c’est une bonne chose (…) Ce sont des personnages qui me touchent et que j’ai envie de défendre et de comprendre, surtout...

Marie Trintignant

Une carrière à part où se mêlent gravité et fantaisie, humour et absurde, audace et intelligence et qui ne ressemble à aucune autre. "Elle a fait des films très sages, très classiques, complètement barrés, très rock n’roll. Elle était tout ça à la fois Marie. Elle avait une envie de jouer terrible" raconte le réalisateur Didier le pêcheur.

Une cinquantaine de rôles au cinéma, une vingtaine au théâtre où l’on perçoit son goût des autres, de l’autre, un immense talent et une très grande indépendance d’esprit.

Marie Trintignant : une personnalité hors du commun, une actrice formidable et un film dédié. A voir sur France 3 Occitanie le lundi 18 octobre 2021, à 23 heures.

Avec la participation de son père et acteur, Jean-Louis Trintignant.
Et : Pierre Salvadori, Irène Jacob, Didier Le Pécheur, Bernie Bonvoisin, Jean-Hughes Anglade, Rosalinde Deville. Guillemette Odicino et Thierry Jousse, deux journalistes et critiques de Cinéma.

"Marie Trintignant, le choix du jeu". Un film de Sandrine Dumarais Une coproduction France 3 Occitanie et Comic Strip Production. Avec la participation de La RTS Radio Télévision Suisse et de TV5 Monde.

Recevoir France 3 Occitanie :

Sur la TNT : chaîne 3

Réception via l’ADSL d'Orange, SFR, Free, Bouygues Télécom, Numéricable et Darty

Votre installation vous permet de recevoir les 24 antennes régionales de France 3, en simultané, au choix selon vos envies.

Voici les canaux, qui différent en fonction de votre opérateur :

Orange SD : 317 et 314
SFR HD : 444 et 447
Free HD : 315 et 318
Bouygues Télécom Bbox : 483 et 486
Numéricable LaBox : 444 et 447
Darty Box : 305 et 310

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.