Gard : un corps calciné retrouvé dans une maison incendiée à Sainte-Anastasie, le feu probablement d'origine volontaire

Publié le Mis à jour le

Appelé pour l'incendie d'une maison individuelle dimanche 16 janvier, les pompiers sont parvenus à maîtriser le feu. Ce lundi 17 janvier, de nouvelles opérations de déblaiement ont permis la découverte d'un corps.

L'incendie qui s'est déclenché dans une maison individuelle dans le hameau de Russan, sur la commune de Sainte-Anastasie, et à proximité de Dions, était d'une grande violence. Après plusieurs heures de lutte, les 18 pompiers déployés sont parvenus à le maîtriser. Mais l'incendie avait détruit l'essentiel de cette maison de 120 m² ainsi que deux véhicules à proximité. Les premières opérations de déblaiement, menées dans la foulée, n'ont pas permis de retrouver l'occupant de la maison.

Découverte d'un corps entièrement calciné

Ce lundi 17 janvier 2022, des pompiers se sont de nouveaux rendus sur place. Ils étaient assistés de gendarmes ainsi que de chiens pisteurs. Ils ont alors fait la découverte d'un corps entièrement calciné dans les décombres du garage. "Une autopsie doit être réalisée dans les prochains jours pour permettre d'identifier la personne, qui serait un homme. Il s'agit vraisemblablement de l'occupant des lieux, mais en l'absence d'identification formelle, il faut rester prudent", nous a déclaré Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes.

Le procureur a lancé une enquête pour identifier les causes de la mort. Une seule certitude : le départ de feu ne paraît pas accidentel mais bien volontaire. "Plusieurs départs de feu ont été constatés par les pompiers", précise ainsi le procureur de la République. D'après nos informations, au moins un départ de feu serait situé sur l'un des véhicules garés à proximité de la maison.