5 décès sur les routes du Gard depuis le début du mois de juillet

Image d'illustration / © MAXPPP
Image d'illustration / © MAXPPP

Le nombre de morts sur les routes gardoises est en hausse. Depuis le début de l’année 33 personnes sont mortes à cause d’un accident de voiture contre 29 l’année dernière à la même époque. Le comportement des automobilistes est pointé du doigt.

Par Joane Mériot

Pour les gendarmes du Gard, la situation est alarmante. Cinq personnes sont mortes depuis le début du mois de juillet sur les routes gardoises. Le comportement des automobilistes demeure dangereux.

La première cause d'accident sur les routes du Gard reste la vitesse, liée le plus souvent à la prise d'alcool où de drogue selon le Capitaine Didier Richard, Escadron Départemental de Sécurité Routière du Gard : 


La première cause d’accident dans le Gard c’est la vitesse, le plus souvent elle est liée à l’addictologie, c'est-à-dire que les gens conduisent avec de l’alcool, des taux très important mais aussi avec des produits stupéfiants voir les deux et forcément les deux conjugués on ne peut pas avoir une maîtrise totale de son véhicule


Une baisse de vigilance sur les routes les moins dangereuses


Les agents de la sécurité routière constatent également que, le risque d’accident est au final plus important sur les axes perçus comme non dangereux. L’automobiliste est en confiance et forcément, il baisse sa vigilance.

De nouveaux perturbateurs


Avec les nouvelles technologies, un nouveau danger apparaît, celui des distracteurs, ces objets qui détournent l'attention du conducteur. Le plus connu d'entre eux est le téléphone portable.

On fait tout sauf apporter notre attention à la route, les écrans tactiles ont fait leur apparition dans les véhicules et nous n’avons pas été formés aux risques que cela représente. A 90km/h par exemple, on fait 27 mètres à la seconde, deux secondes pour choisir sa radio, où lire le message que l’on reçoit, on fait alors presque 60 mètres en fermant les yeux sans regarder ce qui se passe en face.


Aujourd’hui, 61% des conducteurs âgés de moins de 35 ans lisent leurs SMS en conduisant et 32% en écrivent. Et écrire un message en conduisant multiplie le risque d’accident par 23 puisqu’il oblige le conducteur à détourner les yeux de la route.

Le reportage de Cécile Banasik et Eric Mangani

Gard : 5 décès sur les routes depuis le début du mois de juillet
Le nombre de morts sur les routes gardoises est en hausse. Depuis le début de l’année 33 personnes sont mortes à cause d’un accident de voitures contre 29 l’année dernière à la même époque. Le comportement des automobilistes est pointé du doigt. - France 3 LR - Cécile Banasik et Eric Mangani

 

Sur le même sujet

Les + Lus