• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : démantèlement d'un réseau international de trafiquants de voitures de luxe volées

Gard : démantèlement d'un réseau de trafiquants de voitures de luxe volées - janvier 2019. / © justice 30
Gard : démantèlement d'un réseau de trafiquants de voitures de luxe volées - janvier 2019. / © justice 30

Après 2 ans d'enquête, 13 Gardois viennent d'être placés en garde à vue pour leurs activités au sein d'un réseau international de trafiquants de voitures de luxe volées. Le trafic porte sur une cinquantaine de véhicules, pour un montant de 4 millions d'€. Une vingtaine a été saisie.

Par Fabrice Dubault


13 trafiquants de voitures de luxe volées sont en garde à vue à Nîmes, depuis lundi et 8 ont été présentés au juge d'instruction. L'enquête internationale qui a duré 2 ans a mobilisé 130 personnes, dont des policiers d'Interpol.
Les malfaiteurs, tous des Gardois, sont des trentenaires avec des casiers judiciaires déjà bien fournis.

Leur réseau volait les véhicules de luxe et SUV au Benelux et en Allemagne puis les voitures étaient maquillées physiquement et électroniquement dans le Gard. Ce qui demandait un certain niveau d'expertise technique.
Puis avec une fausse carte grise, les voitures étaient revendues à des professionnels, au prix du marché d'occasion, entre 60.000 et 80.000 euros l'unité, pour ne pas éveiller les soupçons. Enfin, ces derniers utilisaient des sites spécialisés de revente sur internet comme Le bon coin et la Centrale pour trouver des acheteurs dans toute la France.

Parmi les bolides qui faisaient l'objet de ce trafic, des BMW X5 ou des Porsche Cayenne étaient revendues d'occasion une fois maquillées, a précisé le magistrat du parquet de Nîmes. Une Lamborghini Huracan a même été négociée 180.000 euros.
 

Sur une durée de deux ans, le montant du chiffre d'affaires illégal à la revente est évalué à 4 millions d'euros", a poursuivi Alexandre Rossi.

 
Réaction d'Alexandre Rossi
Alexandre Rossi - Vice-procireur de la République de Nîmes. - F3 LR


2 Nîmois à la tête du trafic


Les deux hommes soupçonnés d'être les chefs d'orchestre de cette arnaque sont des Nîmois aidés par des lieutenants chargés de maquiller les voitures ou de les revendre.

Le parquet de Nîmes a requis l'incarcération de ces 8 personnes qui doivent être présentées à un juge pour "recel de vol en bande organisée", "escroquerie", "usage de faux documents administratifs", "blanchiment" et "participation à une association de malfaiteurs".

La qualification de vol n'est pas retenue car les faits se sont produits à l'étranger.

Des comptes bancaires des suspects ont été bloqués et une société d'import-export de voitures située à proximité de Nîmes, perquisitionnée lundi, a fait l'objet d'une mesure de fermeture judiciaire.
 
Gard : démantèlement d'un réseau international de trafiquants de voitures de luxe volées
Après 2 ans d'enquête, 13 Gardois viennent d'être placés en garde à vue pour leurs activités au sein d'un réseau international de trafiquants de voitures de luxe volées. Le trafic porte sur une cinquantaine de véhicules, pour un montant de 4 millions d'€. Une vingtaine a été saisie. - F3 LR - Reportage : E.Terpereau et P.Barbès
 

Le chiffre d'affaires est estimé à 4 millions d'euros


Les véhicules saisis, une vingtaine au total, seront détruits car dangereux.
En effet, c'est après avoir subi des problèmes techniques que les acheteurs malheureux ont découvert la fraude, quand les garagistes ont compris qu'il s'agissait de berlines volées.
 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus