Législatives 2022. Polémique : un candidat pro-corrida investi par EELV et la NUPES dans la 6 ème circonscription du Gard

Publié le Mis à jour le
Écrit par Josette Sanna

Nicolas Cadène, ancien rapporteur de l'observatoire de la laïcité et défenseur de la corrida a été pour l'instant investi par EELV alors que les instance locales du parti lui avaient préféré Sybille Jannekeyn.

 Bienvenue à OK Corral. L'endroit d'Arizona où se sont affrontés deux clans rivaux. Transposé au Gard, les deux clans ce sont les formations politiques, régionale et nationale, d'Europe Ecologie Les Verts qui s'écharpent autour du choix d'un candidat dans la 6 ème circonscription du Gard.

 Blanc

Le 6 mai dernier, jour du vote des adhérents pour les investitures aux élections législatives, les instances nationales d'EELV avaient laissé une case en blanc pour la 6 ème circonscription du Gard. Et alors que les instances locales avaient voté à l'unanimité voté pour Sybille Jannekeyn, conseillère fédérale et secrétaire d'EELV de Nîmes, c'est Nicolas Cadène qui a été choisi pour porter les couleurs de la NUPES.

Verts de colère

Depuis, les écologistes du Gard et de l'ex-Languedoc Roussillon ne décolèrent pas. Ce juriste, passé par le parti socialiste s'est fait connaître du grand public pour son poste de rapporteur de l'observatoire de la laïcité de 2013 à 2021. Mais il s'est aussi distingué pour ses prises de position en faveur de la corrida, notent nos confrères de Check news du journal Libération. Ils  font référence à ses propos en 2006 au media Agoravox. Nicolas Cadène  qui se présentait comme un aficionado affirmait en autres que :  lorsque l’on est un réel aficionado, on ne s’intéresse pas forcément qu’à la corrida en elle même, mais à la tauromachie tout entière. Egalement certains avancent que le bœuf est tué pour « alimenter l’homme ». Et alors ?

Le taureau de combat, après sa mort en arènes, est également dégusté ! (... ) !Car son « élevage » est des plus enthousiasmant pour un « ami des animaux » : 3 hectares pour lui tout seul, et pas une seule contrainte ... Quant à son « abattage », je crois que la mort dans l’arène est la meilleure qui soit.

Nicolas Cadène

Agoravox

Il meurt en pouvant exprimer sa nature de combattant, contrairement aux bêtes destinées à l’abattoir qui ne sont pas « tranquilles » avant de mourir, d’après ce que disent les associations de défense des animaux..."

 

Le sens de la corrida

En juin 2019, lors de son discours à l'Académie de Nîmes, il avait déclaré : "La corrida, certes, montre la mort, le plus souvent d'un animal – un taureau de combat, précisons-le –, et ainsi choque légitimement. (...) Mais la corrida cherche à retracer
la vie tout entière, qui n'a de sens que par sa brièveté. 

Agacé

 Joint au téléphone, Nicolas Cadène, s'agace de la question sur sa position aujourd'hui concernant la corrida. " Je suivrai la position du groupe EELV à l'assemblée quand le débat se tiendra". Quand on lui demande s'il se prononcera pour l'interdiction de la corrida ?  Nicolas Cadène donne la même réponse. 

Motion contre la corrida et les combats de coqs

"La désignation de Nicolas Cadène est incompréhensible pour les militants du Gard s'indigne Laurent Dupont secrétaire régional EELV pour le Languedoc-Roussillon. Et ce d'autant plus que tous les candidats ou sympathisants EELV ont du voter une motion à travers laquelle ils s'engageaient à lutter contre la corrida et les combats de coqs dans les collectivités où ils seraient élus".

La condition animale est le fer de lance de notre politique, cette décision tombe mal.

Laurent Dupont

Secrétaire régional EELV

Le choix de Nicolas Cadène a aussi provoqué la colère des anti-corrida : "Retournement de veste achevé pour @ncadene Il écrit sur Facebook "Je suis candidat #NUPES pour appliquer le programme NUPES" Donc abolir la #corrida lui qui la défend depuis 20 ans. Où sont passées ses convictions ? Comment faire confiance à un globe-trotter de la politique ?", s'interrogent les défenseurs de la cause animale sur twitter.

Ce mardi 17 mai, le bureau exécutif d'EELV a confirmé l'investiture de Nicolas Cadène.