• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : l'hommage aux 50 enfants juifs déportés

© FR3 Pays gardois
© FR3 Pays gardois

Un hommage a été rendu en gare de Nîmes aux 50 enfants juifs déportés au départ de cette même gare, vers les camps de concentration d'Auschwitz et Sobibor durant la seconde guerre mondiale. Deux rescapés qui ont assisté à la commémoration témoignent

Par Josette Sanna

C'est l'un des temps forts de la semaine départementale de la Fraternité et du Vivre ensemble organisée par la préfecture du Gard.

L'hommage aux enfants juifs déportés du Gard vers les camps de concentration nazis.
 
Nîmes : hommage aux enfants juifs déportés
Un hommage a été rendu aux 50 enfants juifs déportés au départ de la gare de Nîmes durant la seconde guerre mondiale - France 3 Pays gardois - France 3 LR

Un hommage solennel sur fond de voix  voix cristallines en gare de Nîmes des élèves de Feuchère pour célébrer la mémoire d'autres enfants partis  d'ici même lors de la seconde guerre mondiale pour les camps de concentration.  


Des enfants âgés de 2 à 18 ans


50 enfants, âgés de 2 à 18 ans ont été déportés à Sobibor et Auschwitz.

Jean et Gérard Kupfen sont nés en 1943 dans une clinique à Nîmes. Lorsque le médecin a su qu'ils étaient juifs, ils a jeté dehors les frères-jumeaux grands prématurés et leur mère.


Ils auraient pu être sur la liste des déportés


Ils auraient pu être sur la liste des déportés, mais leurs parents ont eu le temps de les cacher chez une nourrice jusqu'à la libération.
Ils ont tenu a être présents pour honorer la mémoire des enfants sacrifiés par l'Etat français durant la seconde guerre mondiale.

 On a eu beaucoup de chance.... On est des rescapés, répètent à l'envi les frères Jean et Gérard Kupfen.
 

Leurs parents ont eu la vie sauve grâce à un milicien qui sera fusillé à la libération.

11 000 enfants partis de France ont été déportés vers les camps de la mort, seuls 903 en sont revenus.

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus