Nîmes : Jean-Paul Fournier brigue un quatrième mandat pour les prochaines municipales

Jean-Paul Fournier, au centre de la photo, brigue un nouveau mandat à la tête de la ville de Nîmes. Il est entouré ( à droite) de Julien Plantier actuel 1er adjoint et son porte- parole, et (à gauche) de Frédéric Escojido qui sera son directeur de campagne. / © E. Felix FTV
Jean-Paul Fournier, au centre de la photo, brigue un nouveau mandat à la tête de la ville de Nîmes. Il est entouré ( à droite) de Julien Plantier actuel 1er adjoint et son porte- parole, et (à gauche) de Frédéric Escojido qui sera son directeur de campagne. / © E. Felix FTV

L'actuel maire de Nîmes a officialisé sa candidature à la mairie pour les élections municipales de mars 2020 au cours d'une conférence de presse.

Par Josette Sanna

C'est officiel, Jean-Paul Fournier, le maire sortant de Nimes briguera un nouveau mandat lors des prochaines élections municipales en mars 2020 à Nîmes.

Il en a fait l'annonce officielle ce samedi 7 décembre au cours d'une conférence de presse au Musée de la Romanité.

Il part aux municipales avec une liste renouvelée à 30 ou 40 % et composée de membres de la société civile.

" En forme"

"Mon parti : Nîmes" et non Les Républicains", a déclaré le candidat. Il dit avoir pris sa décison il y a deux ou trois semaines avec le soutien et l'accord de sa famille.

"J'ai pris l'avis des Nîmois et des Nîmoises qui m'ont convaincu de me lancer dans la bataille car ils pensent que j'ai un bon bilan" assure le maire sortant.

En ce qui concerne les projets importants il souhaite s'il est élu s'ivestir dans le futur palais des Congrès, au déménagement de l'université Auch qui va ainsi libérer le forum des Carmes pour y installer le conservatoire. Autre projet important la réhabilitation des quartiers populaires Pissevin Valdegour, Chemin Bas d'Avignon et celui du Mas de Mingue".

A 74 ans, Jean-Paul Fournier assure "être en forme" pour briguer un nouveau mandat et a déclaré vouloir reprendre le contrôle de l'agglomération.

5 candidats déclarés

Jean-Paul Fournier est le cinquième candidat à se déclarer à Nîmes. Il sera opposé à Yohann Gillet pour le Rassemblement national, Daniel Richard, le candidat des écologistes, Olivier Jalaguier (Président de ManiaNîmes) et Yvan Lachaud ( son ex-premier adjoint et actuel président de Nîmes Métropole).

Les réactions à la candidature de Jean-Paul Fournier

Alain Fabre-Pujol,Conseiller Municipal de Nîmes Conseiller Communautaire "La Gauche Républicaine et Socialiste" réagit à la déclaration de Jean Paul Fournier.
"Nîmes en mieux contre choisissons Nîmes, un psy aurait du mal à départager les duponD et duponT de la droite nîmoise", écrit l'élu dans un communiqué.
Et il poursuit : "L’un veut nous faire oublier ses 17 ans de collaboration avec l’actuelle majorité municipale en nous disant qu’il fera mieux que ce qu’il aurait pu faire quand il pouvait faire, quant à l’autre il veut consolider sa fratrie d’affaire nîmoises contre l’Agglomeration et sans les Nîmois ... . Qui veut départager, aujourd'hui, les démarches haineuses de ces deux pachydermes réactionnaires dans un match à somme nulle pour Nîmes?
Heureusement l’alliance de toutes les forces écologistes, de la gauche républicaine et de mouvements citoyens propose, avec Daniel Richard, une alternative démocratique pour l’emploi, le logement, la solidarité et l’environnement, pour que Nîmes redevienne une ville nommée désir".

Yoann Gillet, candidat RN réagit également via son compte Twitter.
 

Sur le même sujet

Les + Lus