Gard : l'ultimatum des amis du château de Brisis pour la réouverture de son chemin d'accès

Il est classé monument historique du XIIème siècle. Au nord du Gard, le château de Brisis est menacé de disparaître s'il n'est pas restauré. En cause, la fermeture inopinée de son chemin d'accès depuis 3 ans. Un comité de soutien menace d'occuper la mairie faute d'une réouverture rapide.

Construit au XII°siècle sur un bloc de roche, le château de Brisis surveillait le carrefour entre 2 grandes voies de communication, la Cézarenque et La Régordane.
Construit au XII°siècle sur un bloc de roche, le château de Brisis surveillait le carrefour entre 2 grandes voies de communication, la Cézarenque et La Régordane. © "Les Amis du château de Brisis"

Ils élèvent le ton en cette journée internationale des monuments et des sites créée par l'UNESCO. Parce que le château de Brisis est en péril. Et parce que l'affaire portée devant la justice n'a pas abouti. Les membres du comité de soutien de ce château remarquable ne décolèrent pas. Fin mars, la justice a débouté la municipalité de Ponteils-et-Brésis de sa demande de réouverture du chemin rural menant au château de Brisis. Résultat, l'édifice historique fragile ne peut toujours pas être restauré et les achéologues empêchés d'être à son chevet perdent patience. Un collectif de soutien au château en péril menace d'occuper la mairie de Ponteils-et-Brésis si une solution n'est pas trouvée d'ici le 3 mai prochain.

3 ans de bagarre administrative et judiciaire

En 2018, alors que le château de Brisis est en pleine restauration, les propriétaires d'un terrain voisin boquent le chemin permettant d'accéder à l'édifice. Le chantier est stoppé. Une affaire qui fait grand bruit lorsque le sous-préfet d'Alès, Jean Rampon et Patrick Malavieille, vice-président du Département, attaché à la culture et au patrimoine, demandent expressément à ces riverains de libérer l’accès. Mais sans succès.

La non-réponse du tribunal

 Interpellé en référé afin que soit rouvert le chemin rural qui mène au château de Brisis,et après avoir renvoyé deux fois l'affaire, le tribunal judiciaire de Nîmes déboute en mars 2021 la mairie de sa demande. L'ordonnance "botte en touche" sur la nature du chemin rural qui mène au château. Résultat, la mairie de Ponteils-et-Brésis, qui tente de faire avancer le dossier pour la réouverture du chemin, doit repartir au tribunal sur le fond. Encore du temps perdu. Pour le comité citoyen de soutien aux amis du château de Brisis, qui compte une centaine de membres, plus question d'attendre indéfiniment une hypothétique décision de justice. 

La mobilisation du comité citoyen 

"Le bon sens doit l'emporter. Un édifice comme Brisis ne doit pas être condamné à cause d'un imbroglio administratif.

ONG "Urgences Patrimoine"


C'est un véritable ultimatum que lance le comité citoyen de soutien :

 "Le chemin doit être libéré le 3 mai 2021 au plus tard, date à partir de laquelle le comité citoyen de soutien des amis du château de Brisis se réservera le droit d'occuper la Mairie de Ponteils-et-Brésis et de bloquer, si nécessaire, des accès stratégiques." 
(Précisons que les actions "coup de poing" de ce comité sont indépendantes des activités de l'association "les Amis du Château de Brisis".)

"Sauvons le château de Brisis de la mort, redonnons-lui son accès"

C'est l'intitulé de la pétition que le comité a émis sur internet pour mobiliser le grand public sur le destin ubuesque du château de Brisis.

Avec l'interruption de la restauration en 2018, les étais posés à l'intérieur des voûtes du château ne le protègeront pas longtemps de l'effondrement.
Avec l'interruption de la restauration en 2018, les étais posés à l'intérieur des voûtes du château ne le protègeront pas longtemps de l'effondrement. © F.B Les Amis du château de Brisis

Une pétition destinée au ministère de la culture, garant du patrimoine, pour tenter d’obliger les autorités à faire respecter le droit d’accès à une propriété protégée au titre des Monuments historiques dans le seul but de la sauver.

 

Le château de Brisis, témoin de l'histoire

Construit au  XII° siècle, sur un bloc de roche qui lui sert de fondation, le château de Brisis (ou Brésis), à Ponteils-et-Brésis dans le Gard est un site troglodyte. Il fut édifié à un endroit stratégique, pour surveiller le carrefour entre deux grandes voies de communication qu'était à l'époque la Cézarenque et La Régordane. il est composé d’un donjon médiéval entouré d’une enceinte.
Au XIIe siècle, la famille d’Hérail de Brisis, co-seigneur de La Garde-Guérin (Prévenchères en Lozère) s'y installe.
Au XVIe siècle, la seigneurie devient une vicomté sous François Ier. Le château est déserté puis vendu après la Révolution, il tombe alors en ruines.

La municipalité de Ponteils-et-Brésis l'ouvrira au public avant que l'accès ne soit interdit suite à ce litige avec un propriétaire voisin du château.
Inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques, les éléments (normalement) protégés sont l’enceinte, le donjon et la chapelle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture histoire justice société archéologie cévennes