Les pompiers de Saint-Geniès-de-Malgoirès se mouillent pour dénoncer la vétusté de leur caserne

Les pompiers de la caserne de Saint-Geniès-de-Malgoirès, dans le Gard se douchent dans leur caserne pour montrer l'importance des fuites d'eau - 9 janvier 2018 / © Didier Astier
Les pompiers de la caserne de Saint-Geniès-de-Malgoirès, dans le Gard se douchent dans leur caserne pour montrer l'importance des fuites d'eau - 9 janvier 2018 / © Didier Astier

Les pompiers de la caserne de Saint-Geniès-de-Malgoirès, dans le Gard, ont publié des vidéos sur les réseaux sociaux dans le but d’interpeller le SDIS sur la vétusté de leur caserne. Depuis plus de deux ans, à chaque fois qu’il pleut la caserne est inondée.

Par Joane Mériot

Ils en ont ras le bol ! Les sapeurs-pompiers de la caserne de Saint-Geniès-de-Malgoires, située entre Nîmes et Alès dans le Gard sont excédés par leurs conditions de travail, qui s’avèrent être de plus en plus dangereuses. Ils ont décidé de partager plusieurs vidéos via les réseaux sociaux pour dénoncer la vétusté de leur caserne.

Dans une première vidéo, publiée sur la page Facebook d’un des pompiers, l’un d’entre eux se met en scène avec humour, il est vêtu seulement de son casque et d'un caleçon, il se glisse sous l'eau, gel douche à la main. Le but est de montrer à quel point les fuites sont importantes dans la caserne.



Cette vidéo a été partagée plus de 40 000 fois en 24h, et les pompiers espèrent obtenir une réponse de la part du département, qu’ils alertent depuis plus de deux ans sur ces problèmes de vétusté.


Dans une seconde vidéo, un pompier nous propose une visite de la caserne, on voit le plafond s’effriter, des sceaux remplis d'eau, la salle de sport complètement inondée …


Suite à ces deux vidéos, le SDIS a réagi via un communiqué et il affirme que :

« les travaux nécessaires pour la réfection de l’étanchéité de la toiture de cette caserne sont connus du Sdis. Ils ont déjà été évalués, budgétés et programmés. »

Selon, le SDIS, les travaux devraient débuter mercredi 17 janvier prochain et devraient durer un mois et demi.

Sur le même sujet

Gard : les parents en colère face à la hausse du prix des transports scolaires

Les + Lus