La femme retrouvée jeudi soir à côté d'une mare, près de Sommières (Gard) a été tuée d'une quinzaine de coups de couteau,  indiqué le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel. L'auteur présumé s'était présenté au commissariat de Montélimar (Drôme) quelques heures plus tôt.

Jeudi, vers 17h10, un homme de 23 ans se présente au commissariat de Montélimar pour indiquer qu’il avait tué une femme et qu’il avait laissé le corps près de Sommières, dans le Gard. Le parquet de Valence se dessaisit de l’enquête qui est alors menée par celui de Nîmes.

La zone présentée était assez large pour imposer l'utilisation d'un hélicoptère de la gendarmerie. Equipé d'une caméra thermique et d'imposant éclairage, les militaires réussissaient à retrouver le corps vers 20h.

Interrogé par les gendarmes de la brigade de recherche de Vauvert, l’homme explique qu’il avait pris cette femme en stop deux jours plus tôt, mardi, à l’entrée de l’autoroute de Montélimar. Agée de 38 ans, habitant la région de Valence, guide touristique de profession, elle devait se rendre à Sommières. Des caméras de surveillance ont capté leur présence dans un restaurant de Sommières.

Il "souhaitait s’en prendre à quelqu’un"


Pour une raison que l’enquête devra déterminée, elle sera donc retrouvée morte, lardée d’une quinzaine de coups de couteaux, près d’une mare, à quelques centaines de mètres de la départementale entre Sommières et Villevieille. L’homme indique seulement qu’il « souhaitait s’en prendre à quelqu’un. » L'autopsie de la victime doit être pratiquée lundi.

Son véhicule a été saisi. Les enquêteurs ont retrouvé un couteau de chasse dans son étui. Sa garde à vue se poursuit. Samedi, il pourrait être déféré devant un juge d’instruction pour assassinat.


 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité