Cet article date de plus de 5 ans

Une vingtaine d'arrestations à Alès liées à un trafic de machines à sous

19 personnes ont été interpellées, ce mardi matin, dans le bassin d'Alès dans le Gard, et placées en garde à vue. Douaniers, gendarmes et policiers intervenaient sur commission rogatoire dans le cadre d'une information judiciaire sur des infractions au jeux de hasard. 5 bars ont été perquisitionnés.
Alès (Gard) - 28 machines à sous saisies lors des perquisitions dans 5 bars - 9 février 2016.
Alès (Gard) - 28 machines à sous saisies lors des perquisitions dans 5 bars - 9 février 2016. © gendarmerie 30

L'opération menée par une centaine d'hommes de la SR de Nîmes, du groupement de gendarmerie du Gard, de la douane judiciaire et de la police municipale d'Alès, a débuté, tôt, ce mardi matin, dans le centre ville d'Alès et dans plusieurs communes alentours, comme . Elle visait 5 bars abritant des machines illégales de jeux de hasard.

Ce démantèlement d'un réseau organisé sur plusieurs régions a été diligenté sur commission rogatoire dans le cadre d'une information judiciaire sur des infractions au jeux de hasard. Des arrestations ont également eu lieu dans l'Hérault, la Drôme et le Vaucluse.

durée de la vidéo: 00 min 47
Alès (30) : démantèlement d'un réseau de trafic de machines à sous ©F3 LR

Les enquêteurs qui travaillent sur ce dossier depuis des mois, pensent que le réseau illégal était piloté depuis Alès et les Cévennes.

19 personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue. Elles sont soupçonnées d'appartenir à un important réseau régional de trafic de machines à sous. 28 bandits manchots et machines à sous en ligne ont été saisies.

A midi, des perquisitions étaient toujours en cours dans le Gard et l'Hérault mais aussi dans les départements voisins.

Alès (Gard) - l'un des 5 bars perquisitionnés lors d'une opération des forces de l'ordre - 9 février 2016.
Alès (Gard) - l'un des 5 bars perquisitionnés lors d'une opération des forces de l'ordre - 9 février 2016. © F3 LR E.Félix


"Une quinzaine de personnes ont déjà été interpellées mais des opérations d'arrestations et de perquisitions sur le bassin d'Alès, ainsi que dans les départements voisins, sont toujours en cours", a indiqué en milieu de journée le procureur de la République à Alès, Nicolas Hennebelle.

Les personnes ont été interpellées dans le cadre d'une information judiciaire pour trafic d'appareils de jeux de hasard", a précisé M. Hennebelle.




Une conférence de presse doit être organisée jeudi en fin d'après-midi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers jeux criminalité justice société police sécurité douanes cévennes sorties et loisirs