• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La “garde biterroise” de Ménard suspendue par le tribunal administratif de Montpellier

L'affiche de recrutement pour la "garde biterroise" - 1er décembre 2015 / © Maxppp
L'affiche de recrutement pour la "garde biterroise" - 1er décembre 2015 / © Maxppp

Le tribunal administratif de Montpellier a décidé de suspendre "l'exécution de la délibération (ndlr du conseil municipal de Béziers) du 15 décembre 2015" qui avait conduit à la création de la "garde biterroise" de Robert Ménard.

Par Zakaria Soullami


Après le recours de la préfecture de l'Hérault, le juge des référés du tribunal administratif de Montpellier a donc suspendu, ce mardi, la délibération sur la "garde biterroise" proposée par le maire de Béziers proche du Front national Robert Ménard.

La "garde biterroise" suspendue


La préfecture de l'Hérault avait déposé deux recours : un référé en urgence pour s'assurer que la décision ne s'applique pas, et dont le résultat a été donné ce mardi, l'autre référé demandant l'annulation de la décision municipale doit encore être examiné.
Le tribunal administratif de Montpellier avait examiné le 13 janvier dernier le recours de la préfecture de l'Hérault contre la création de la garde biterroise proposée par le maire de Béziers proche du FN Robert Ménard.

Un référé pour annuler la délibération municipale


Pour rappel, la préfecture de l'Hérault avait déposé le 23 décembre dernier un référé pour annuler la délibération municipale créant cette garde et un référé en urgence pour la suspendre et s'assurer qu'elle ne s'applique pas sur le territoire de la commune.

Reportage à Montpellier.

Montpellier (34) : La "garde biterroise" de Ménard suspendue par le tribunal administratif
S. Banus et E. Garibaldi

Relations tendues entre l'ex-préfet et Ménard


La préfecture a également réclamé le retrait de toutes les publications et communications sur tous les supports ayant trait à cette "garde". L'ancien préfet Pierre de Bousquet, remplacé depuis par Pierre Pouëssel, avait entretenu des relations tendues avec Robert Ménard, maire de Béziers et proche du Front national, notamment autour de la question de la création de cette "garde", actée par le conseil municipal le 15 décembre.

Une "milice" pour les opposants de Ménard


La "garde biterroise", qualifiée de "milice" par des opposants de Ménard, serait composée de "citoyens volontaires, dont l'expérience et la qualification (anciens gendarmes, militaires, policiers ou sapeurs pompiers à la retraite) les amènent à apporter leur aide à la collectivité dans un contexte marqué par l'état d'urgence", selon la délibération municipale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus