Cet article date de plus de 4 ans

La gastro-entérite est arrivée en Languedoc-Roussillon

Selon le réseau Sentinelles, le seuil épidémique de gastro-entérite est atteint en France. L'Occitanie est concernée avec, selon les zones, une épidémie qui est qualifiée de forte ou de modérée. L'Hérault, l'Aude, le Gers et les Hautes-Pyrénées sont particulièrement touchés.
Les cas de diarrhées et de vomissements sont en hausse en Languedoc-Roussillon
Les cas de diarrhées et de vomissements sont en hausse en Languedoc-Roussillon © TATYANA SOKOLOVA / E+ / getty images

L'épidémie de gastro-entérite a pris de l'avance sur le calendrier. Alors que l'hiver n'est pas encore arrivé, le seuil épidémique de l'infection a été dépassé la semaine dernière.

En Languedoc-Roussillon, l'Hérault qui compte de nombreux cas, avec plus de 250 signalements pour 100.000 habitants, est en alerte rouge, tout comme la région de Carcassonne. Viennent ensuite l'Aude, le sud Lozère et la pointe maritime du Gard.

En Midi-Pyrénées, c'est dans le Gers et les Hautes-Pyrénées que le nombre de cas de diarrhées aiguës est le plus important. Ailleurs, le niveau d'alerte est jaune. Toujours selon la carte des données, la grande région toulousaine semble encore relativement épargnée.

Les consultations de médecine générale effectuées sur la France métropolitaine la semaine dernière ont permis d'établir un ratio de 155 personnes touchées par la maladie pour 100 000 habitants. Ce qui place la France juste au-dessus du seuil épidémique de 154 cas pour 100 000 habitants.

Les zones les plus concernées en France sont le Grand Est (297 cas), l'Ile de France (213 cas), et le Pays de la Loire (211 cas).

© Réseau Santinelles

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie santé société politique fusion des régions réforme territoriale