Gers : 120.000 capotes distribuées gratuitement pour lutter contre le SIDA

Une distribution gratuite de 120.000 capotes a lieu ce mercredi 1er décembre à l'initiative de la Ligue de l'enseignement du Gers. L'opération "Capote ta vie" se déroule dans 10 villes du département dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le SIDA.

Ce mercredi 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le SIDA, est l'occasion pour la Ligue de l'enseignement du Gers de lancer l'opération de prévention "Capote ta vie ". 120.000 préservatifs sont distribués gratuitement dans une dizaine de villes du département. 

"Pour un simple oubli, ne laisse pas basculer ta vie", tel est le slogan qu'ont choisi de mettre en exergue les promoteurs du projet, la Ligue bien sûr, mais aussi la MSA, la Mutualité française du Gers et la MGEN. Dans différents lieux, le logo "Capote ta vie" est affiché. Chacun peut y entrer et demander une capote gratuite, "seul moyen de protection contre le SIDA".

Distribution dans les bars, commerces et lycées...

Une dizaine de villes du département participent. À Auch, les établissements suivants sont mobilisés : La Brasserie, Le France, La Bodéga, L’Angélus, La Brass, Le XVIII, O’Baro, Le Pronostic, Lou Troket’s, le Church Hill, La Patte d'Oie, Le Salon, le Noctile, la Maison des Adolescents, La Mission Locale, le Cri Art, le BIJ, le Centre Social du Garros, Ciné 32, le lycée du Garros.

À Vic-Fezensac : Le Bistrot d’en face, Le Mano à Mano, Les Copains d’Abord, Le Barataclau, Le Café des Sports. A Marciac : La Petite Auberge, Le Café de l’Hôtel de Ville, Le Café des Sports, Les Coulisses. A Gimont : Le Sans Nom Café, Le Café d’Alsace, Le Bar St Eloi.

À Fleurance : Le Café du Centre et Le Chantpie. A Mirande : Le Coup d’Envoi et Le Café Glacier. A L’Isle-Jourdain : Le Central PMU et Le Vélodrome. A Lectoure : Le Café des Sports. A Condom : Le Padoue.

Une lutte au long cours

"On meurt du SIDA aujourd'hui, il faut le dire et le redire, affirme Marc Scopel, délégué général de la Ligue de l'enseignement du Gers. La médecine a fait des progrès mais des gens meurent tous les jours de cette maladie. Notre préoccupation depuis plus de 20 ans, c'est de rendre le préservatif accessible, d'aider les gens à avoir sur eux cet objet du quotidien".

"Comment fait-on à 20 heures quand on a envie de passer un moment avec quelqu'un et que les pharmacies, les grandes surfaces sont fermées ? poursuit Marc Scopel. Il faut que chacun en ait dans les sacs, les cartables pour les ados et adultes, que les parents disent, par exemple, n'oublie pas ça, c'est important sans tabou".

Se tester trois fois par an

Chaque année depuis 2004, la Ligue de l’Enseignement du Gers met à la disposition de tous, tout au long de l’année, des préservatifs gratuits dans un réseau d’une trentaine de partenaires du département : bars, associations, lycées.

"Ce n'est pas parce que les taux de contamination sont bas dans le Gers qu'il faut s'abstenir d'être vigilant, poursuit le délégué de la Ligue de l'enseignement. A Toulouse, par exemple, les taux de contamination restent très élevés. Il faudrait qu'on se teste trois fois par an".

Instituée en 1988 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et approuvée par l'ONU, la journée mondiale de lutte contre le sida a lieu tous les ans le 1er décembre.

Elle est l’occasion d’une mobilisation mondiale contre le VIH/sida, lors de laquelle des actions d’information, de prévention et de sensibilisation sont conduites. Aujourd'hui, 38 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde.