• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gers : les ouvriers agricoles bientôt exclus du compte pénibilité

Bruit, charges lourdes et températures extrêmes : le lot quotidien des ouvriers agricoles. / © France 3 Occitanie
Bruit, charges lourdes et températures extrêmes : le lot quotidien des ouvriers agricoles. / © France 3 Occitanie

Le gouvernement français souhaite alléger l'ancien compte pénibilité. En seraient désormais exclus les ouvriers agricoles. Ils sont 13 000 dans le Gers...

Par Marie Martin

Le "compte pénibilité" va devenir le "compte de prévention". Certains critères et le financement de cette mesure vont être modifiés dans le cadre d'une réforme annoncée par le Premier ministre Edouard Philippe le 8 juillet 2017.

Exit donc le mot "pénibilité" qui induit que travail peut rimer avec souffrance : lors de sa campagne, Emmanuel Macron avait exprimé le voeu de le faire disparaître. Ce sera bientôt chose faite...

Parmi les professions qui pourraient être désormais exclues de ce nouveau compte de prévention : les ouvriers agricoles. 

Ils sont 13 000 salariés dans le département du Gers. Parmi eux, beaucoup de saisonniers et de remplaçants. Pour eux, le travail va de pair avec le bruit, les fortes chaleurs, les vibrations, le port de charges lourdes. Autant de contraintes qui ne seront pas reconnues par le nouveau dispositif qui permet un départ anticipé à la retraite.

Pour les responsables agricoles du Gers, cette future non-reconnaissance de la pénibilité équivaut à une dévalorisation de leurs métiers. Et à terme, un véritable repoussoir pour les jeunes générations...

Voir le reportage de Yann-Olivier d'Amontloir et Sarah Karama, de France 3 Occitanie :

Gers : ouvriers agricoles et pénibilité




Sur le même sujet

Souvignargues: une maison en paile et en bois

Les + Lus