Le combat d'une petite commune du Gers pour conserver des emplois après le déménagement de son centre de réadaptation fonctionnelle

Publié le
Écrit par Julie Valin .

Le 15 décembre prochain, le centre de réadaptation fonctionnelle de Saint-Blancard fermera définitivement ses portes pour emménager à 40km de là, près d'Auch dans le Gers. La petite commune va perdre 200 emplois directs. La maire remue désormais ciel et terre pour reconvertir les 8000m2 de bâtiments vides.

Saint-Blancard, petite commune rurale de 360 habitants, située dans le sud du département du Gers abritait depuis 35 ans un centre de réadaptation fonctionnelle spécialisé dans la prise en charge des accidentés de la route et des victimes de coma. Une structure qui employait près de 200 emplois. Un lieu de référence qui va pourtant définitivement fermer ses portes le 15 décembre prochain. 

Déménagement à 40km

L’exploitant privé de la clinique a décidé de déménager la structure à plus de 40km de là, dans l’agglomération d’Auch, à Montégut sur un site plus grand et plus moderne. Après plusieurs tentatives et recours pour faire annuler ce transfert, la maire de Saint-Blancard se bat désormais pour trouver un nouveau projet de reconversion à ce bâtiment de 8000m2.

La majorité des salariés a été transférée sur le nouveau site de Montégut. Ce sont des gens qui faisaient vivre la commune. Avec leur départ, on perd aussi des emplois indirects. Il faut absolument qu'un nouveau projet autour de la santé soit financé pour faire vivre le lieu et sauver Saint-Blancard de la désertification.

Christine Huppert, maire de Saint-Blancard

La commune se sent abandonnée. "Le centre de réadaptation fonctionnelle a été installé à Saint-Blancard en 1987 pour compenser la perte de terres, de maisons et d'habitants en raison de la création de deux lacs servant à l'irrigation de parcelles et au refroidissement des réacteurs de la centrale de Golfech. Et maintenant, on l'enlève sans solution de remplacement ?" poursuit la maire du village qui se désole de ne pas trouver de soutien auprès des pouvoirs publics.

Des idées de reconversion

La commune se creuse la tête pour trouver des projets de reconversion adaptés à la structure. Plusieurs idées sont à l'étude : un centre d'accueil et d'accompagnement pour personnes autistes, un projet de maison d'enfants à caractère social et un projet de type "service universel national". Mais ces projets ne pourront aboutir qu'avec des autorisations d’exploiter et donc des financements.

Pour l'instant, rien ne bouge. L'État, la Région, le Département : tous ont une responsabilité collective. On ne peut pas laisser un bâtiment de 8000m2 avec tout l'équipement nécessaire vide.

Christine Huppert, maire de Saint-Blancard

Marche de soutien le 10 décembre 

Afin d’interpeller les pouvoirs publics, la commune de Saint-Blancard invite tous les citoyens à une grande marche silencieuse ce samedi 10 décembre à 12h, au Foyer de Saint-Blancard.

 

Une mobilisation qui se tiendra après une réunion organisée le même jour où sont conviés le préfet du Gers, la présidente de Région et le président du Département.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité