Replay. Municipales à Condom : revoir le débat entre deux des trois candidats au second tour

En ballotage favorable, Gisèle Biémouret (PS) affrontera dimanche 28 mars, Jean-François Rousse (SE) et Cécile Laurent (DVD soutenue par LREM). Cette dernière ayant décliné l'invitation, Gisèle Biémouret et Jean-François Rousse ont débattu sur France 3 Occitanie, ce mardi 23 juin. Replay.

Les deux candidats au fauteuil de maire de Condom, Jean-François Rousse et Gisèle Biémouret, sur le plateau de France 3 Occitanie.
Les deux candidats au fauteuil de maire de Condom, Jean-François Rousse et Gisèle Biémouret, sur le plateau de France 3 Occitanie. © FTV

Ils sont quand même au coude à coude, les trois candidats encore en lice pour le second tour des élections municipales à Condom, dans le Gers.

Le second tour de ce scrutin municipal va se jouer dans un mouchoir de poche. Certes, la députée et conseillère départementale socialiste, Gisèle Biémouret, a viré en tête du premier tour, avec 35,56 % des voix, mais elle est talonnée par l'ancien adjoint socialiste Jean-François Rousse (32,58%) et par la candidate divers droite, soutenue par la République en marche, Cécile Laurent (31,86 %).

Un débat sur France 3 Occitanie

Tous trois étaient invités à débattre sur l’antenne de France 3 Occitanie, ce mardi 23 juin, à 18h20. Cécile Laurent ayant refusé de participer, les échanges ont eu lieu entre Gisèle Biémouret et Jean-François Rousse. Une évocation de leurs programmes respectifs bien plus qu’une passe d’arme, les deux adversaires ayant finalement peu de divergences profondes.

Interrogés l’un et l’autre par Patrick Noviello sur la sortie de la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus dans la troisième cité gersoise qu’est Condom, les deux candidats ont évoqué les élans de solidarité qui ont vu le jour pendant le confinement. Tous deux se disent inquiets pour l’économie des commerçants, des associations, des viticulteurs mais Gisèle Biémouret a insisté sur « les inégalités criantes que la crise a révélées », tandis que Jean-François Rousse a indiqué vouloir faire preuve « d’esprit de conquête pour accompagner et favoriser la relance économique ».

Concernant l’offre de soins qui est un thème central à Condom, Gisèle Biémouret a défendu l’indépendance nécessaire du centre hospitalier de la ville vis-à-vis de l’hôpital d’Auch. « Nous ne partons pas de rien, il y a une base mais elle est fragile », a expliqué la députée socialiste qui milite pour la création d’un centre de santé. Tandis que son adversaire propose plutôt de renforcer l’offre existante, « déjà tout à fait conséquente ».

La revitalisation du centre ville de Condom, autre thématique abordée dans le débat, est au cœur des programmes des deux candidats : Jean-François Rousse propose de dynamiser les marchés en les regroupant, de programmer des animations multiples et de créer des espaces de co-working et de télétravail, tandis que Gisèle Biémouret envisage de créer une navette gratuite pour faciliter l’accès au centre ville et de promouvoir l’économie sociale et solidaire.

Les deux candidats, enfin, ont beaucoup insisté sur les atouts de Condom, sa qualité de vie notamment, mais également ses faiblesses, comme son taux de chômage et le pourcentage des personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté. La candidate socialiste a souligné l’importance du « vivre ensemble », Condom ayant besoin de sérénité, a-t-elle conclu tandis que son adversaire a mis l’accent sur « le cœur et l’action » nécessaires à la commune.

Revoir le débat :

Débat municipales Condom entre deux tours

Nouvelle alternance ?

C'est la première fois en 12 ans que Condom connaît un second tour aux élections municipales. La commune gersoise va-t-elle aussi vivre une nouvelle bascule sur l'échiquier politique ?

En 1995, après 30 ans de gouvernance socialiste, Gérard Dubrac, alors étiquetté UMP, crée la surprise en faisant basculer Condom à droite. Il effectue deux mandats, avant d'être battu en 2008 par la liste de gauche emmenée par Bernard Gallardo (Gisèle Biémouret était alors numéro 2 sur cette liste). Une élection serrée avec 13 voix d'avance seulement pour le vainqueur.

Gérard Dubrac fait son retour en 2014. Elu au 1er tour face au PS. Condom alterne à nouveau.

Cette fois, pour les élections municipales de 2020, le maire actuel ne se représente pas. C'est son adjointe en charge des affaires sociales et de la solidarité, Cécile Laurent, étiquettée divers droite et soutenue par LREM, qui brigue le fauteuil de maire. 

44 % des habitants de Condom sont retraités

Condom vit principalement du tourisme, du commerce et de l'agriculture, notamment la production d'Armagnac, de Floc de Gascogne et de foie gras. Avec 6 530 habitants, Condom est la 3ème ville du département du Gers. 43 % de sa population est âgée de plus de 60 ans. La santé (Condom dispose d'un hôpital avec un service d'urgence), la solidarité et la question des personnes âgées sont donc au coeur de la campagne, et plus encore depuis la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus. 

Comme dans beaucoup d'autres communes, la grande inconnue est la participation, le 28 juin prochain. Au premier tour, le 15 mars, elle n'a été que de 52,67 %. Contre 75,40 % en 2014. 

 

Tous les débats à voir sur France 3
  • 15 juin : Albi
  • 16 juin : Pamiers et Millau
  • 17 juin : Moissac
  • 18 juin : Tarbes et Figeac
  • 19 juin : Rodez
  • 22 juin : Montauban
  • 23 juin : Colomiers et Condom
  • 24 juin : Lourdes et Graulhet
  • 25 juin : Toulouse
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections à l'antenne vos rendez-vous
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter