Cet article date de plus de 4 ans

Les archives du Tour de France : Eugène Christophe, la légende née dans les Pyrénées

Ce vendredi, le Tour de France s'élance de L'isle Jourdain pour rallier les Pyrénées et le lac de Payolle. L'occasion de revenir sur une étape qui a marqué l'histoire de la grande Boucle, celle du 9 juillet 1913.
Le coureur Eugène Christophe, sur le Tour de France 1913.
Le coureur Eugène Christophe, sur le Tour de France 1913. © France 3 Midi-Pyrénées
A l'époque, pas de route. C'est sur des pistes de terre que les coureurs du Tour de France franchissent un à un les 6 cols de l'étape entre Bayonne et Luchon, le 9 juillet 1913. 326 Km d'effort sur des vélos rudimentaires. Et l'une des plus belles pages de la Grande Boucle qui s'écrit ce jour-là... Juste après avoir franchi le Tourmalet, Eugène Christophe, alors premier au classement général,  brise sa fourche dans la descente. Le règlement de la course interdit toute aide extérieure : il doit donc réparer seul ou abandonner. 
Vélo sur l'épaule, Eugène Christophe parcourt alors 14 kilomètres dans la montagne, jusqu'à Sainte-Marie-de-Campan. Là, il répare son vélo, dans la forge du village, sous l'oeil vigilant d'un commissaire de course. 4 heures plus tard, il remonte sur sa bicyclette et boucle l'étape. Le Tour est perdu mais Eugène Christophe entre dans la légende.

Coup d'oeil dans le rétro avec Sophie Pointaire :
durée de la vidéo: 01 min 39
Les archives du tour de France : Eugène Christophe, un coureur entré dans la légende
Après ce tour de force, une plaque offerte par la Fédération Française de Cyclisme sera érigée sur la forge de Sainte-Marie-de-Campan : "Ici, en 1913, Eugène Christophe, 1er au classement général du Tour de France, victime d'un accident de machine dans le Tourmalet répara à la forge sa fourche de bicyclette. Quoique ayant parcouru de nombreux kilomètres à pied dans la montagne et perdu plusieurs heures, Eugène Christophe n'abandonna point l'épreuve qu'il aurait dû gagner, fournissant un exemple de volonté sublime".

Premier maillot jaune de l'histoire en 1919, Eugène Chistophe participera à 11 Tours de France, sans jamais gagner mais en brisant encore plusieurs fois sa fourche... 

Retrouvez également ici notre Grand Format sur le vélo autrement, à l'occasion du passage du Tour de France dans notre région.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport pyrénées montagne sorties et loisirs