La Grande Motte : contrôle de sécurité pour les clubs de plongée sous marine

Vos papiers, s'il vous plaît ! Même sous l'eau, on peut se faire contrôler par les gendarmes dans l'Hérault. / © F3LR
Vos papiers, s'il vous plaît ! Même sous l'eau, on peut se faire contrôler par les gendarmes dans l'Hérault. / © F3LR

La plongée sous marine, une discipline extraordinaire à condition qu'elle soit pratiquée dans des conditions optimum de sécurité. Les contrôles effectués par les gendarmes héraultais constituent un bon moyen pour limiter les risques et chasser les clubs qui ne seraient pas en conformité. 

Par Isabelle Bris

La pratique de la plongée sous marine est soumise à des règles de sécurité très strictes qui ne peuvent être négligées, sous peine d'accidents graves voire mortels.

Les gendarmerie de la brigade nautique d'Agde et les services de la jeunesse et sport de l'Hérault seront présent tout l'été sur l'eau, aussi bien sur mer que sur les plans d'eau pour prévenir et sanctionner les clubs de plongée si nécessaire.

Les autorités peuvent monter à bord des bateaux de plongée et contrôler à tout moment les diplômes des moniteurs comme le respect des normes de sécurité.

La vérification s'effectue aussi sous l'eau ! Les gendarmes vont recueillir sur une tablette l'identité, le niveau de qualification du moniteur et le nom du club de plongée.

Des amendes allant de 15 000 euros jusqu'à de la prison ferme sont prévus par la loi en cas de non respect des régles de sécurité par les clubs. 


Reportage sous l'eau, dans la baie de la Grande Motte signé Laurent Beaumel et Bruno Pansiot-Villon :


La Grande Motte : contrôles dans la grande bleue
La plongée sous marine est un sport soumis à des contrôles de sécurité par les gendarmes, sur l'eau comme sous l'eau !  - F3LR - Reportage L.Beaumel et B.Pansiot-Villon

 

Sur le même sujet

Lozère : agriculteurs et parc national des Cévennes au bord du divorce

Les + Lus