• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

En grève depuis lundi les chauffeurs de bus et de cars de Nîmes manifestent

Les salariés de STD GARD en route pour la préfecture à Nîmes / © France 3 LR / E.Felix
Les salariés de STD GARD en route pour la préfecture à Nîmes / © France 3 LR / E.Felix

Ils ont entamé une grève illimitée depuis le début de la semaine, les chauffeurs de bus de la STD Gard réclament l'aide de l'Etat pour se faire entendre.

Par Laurence Creusot

La CGT du réseau STDG, filiale gardoise du réseau Transdev a déposé un préavis de grève illimitée depuis lundi.
Raisons du mouvement de grève : le gel des salaires et la suppression des dessertes le dimanche.
Les salariés de la société des transports du Gard assurent les liaisons des réseaux de cars EdGard et Tango.

Après deux séances de négociations avec leur direction, les grévistes réclament de pouvoir négocier directement avec les responsables de la société mère Transdev.
Ce matin les grévistes ont organisé une marche depuis le dépôt des cars jusqu'à la préfecture du Gard.

Quelles perturbations ?

De nombreuses lignes sont concernées par cette grève.
Sur le réseau Tango (réseau urbain de Nîmes)
  • Lignes 11, 21, 22 et 31
  • Lignes 71 à 75
  • Tempo 102, 106, 107 et 110
  • Tempo 202 à 213 et 223 à 225
0 970 818 638 (numéro non surtaxé), du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30.

Sur le réseau Edgard

Le jeudi 30 avril  aucun service ne sera effectué sur les lignes suivantes :
820-2 / 823 / 824-1 / 837-1 / 837-2 / A11 / A15 / B21 / B25 / C30 / C32 / C35 / D40 / D43 / E50 / E51 / E52

A lire aussi

Sur le même sujet

L'administration pénitentiaire veut recruter : à quoi ressemble le quotidien d'un gardien de prison à Carcassonne ?

Les + Lus