Haute-Garonne : le curé ne veut pas de “chanson profane” dans son église

© France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées

Le curé de Gauré (Haute-Garonne) refuse une chorale de variété française dans les murs de son église. Un refus que les organisateurs de la soirée, qui n'ont pourtant rien de subversifs, ne comprennent pas.

Par Yann Lagarde

Vade retro Barbara Pour le curé de Gauré, petite commune de 500 habitants en Haute-Garonne, une église n’est pas une salle de concert.

Le père Arthur de Leffe refuse de laisser chanter une chorale de variété française qui comptait reprendre quelques titres de grandes voix francophones, comme Brel ou Piaf, le 23 septembre prochain. L'homme d'Eglise refuse en effet que la musique profane pénètre dans ce lieu saint.

Pour les organisateurs de la soirée, ce refus est d'autant plus incompréhensible qu'un concert de musique classique en deuxième partie de soirée est lui maintenu.

D'autres concerts avaient déjà eu lieu dans ce lieu à l'acoustique si particulière, avec une salle comble à chaque fois.

Il n'y avait pourtant pas de quoi crier à la subversion avec un programme de soirée plus proche de l’ambiance « La chance aux chansons » que d’un concert des Sex Pistols.  

Un reportage de Christophe Romain et Christine Ravier :
Haute-Garonne : le curé refuse que la musique profane envahisse son église
Le curé de Gauré en Haute-Garonne refuse qu'une chorale de variété française chante dans ses murs.

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus