Maroc : le corps calciné du retraité de Haute-Garonne avait été abandonné dans une valise

Une vue d'Agadir / © CC
Une vue d'Agadir / © CC

Trois personnes ont été interpellées et deux hommes mis en examen. L'homme de 65 ans, Daniel L, avait été retrouvé calciné en juin dernier dans une valise près d'Agadir. Il aurait été victime d'un chantage qui a mal tourné. 

Par FV avec AFP

Le corps calciné d'un retraité français tué le mois dernier au Maroc avait été abandonné dans une valise à proximité d'un village de la région d'Agadir a-t-on appris mercredi auprès des autorités locales.

L'agence marocaine MAP a annoncé mardi l'arrestation de deux personnes pour "homicide volontaire" dans le cadre d'une enquête sur le meurtre d'un retraité français installé à Agadir, station balnéaire de la côte Atlantique.

Si la découverte du corps calciné remonte au 22 juin, selon la même source, la disparition de cet homme âgé de 65 ans et originaire de Haute-Garonne "avait été signalée dès le 9 juin", ont indiqué les autorités locales à l'AFP.

Ses restes ont été découverts dans une valise, abandonnée à proximité du douar de Drarga, dans l'arrière-pays d'Agadir, ont-elles précisé.

L'enquête ouverte par la gendarmerie royale a permis l'identification de "Daniel L.", un ancien employé d'imprimerie, puis d'établir un lien avec une jeune femme d'une trentaine d'années, originaire de Fès (centre).

Cette suspecte "a laissé entendre qu'elle avait bénéficié de la complicité de ses deux frères", a-t-on ajouté. Placées en garde à vue, ces trois personnes ont été présentées mercredi à un juge d'instruction.

D'après une source judiciaire, la victime aurait pu faire l'objet d'un "chantage". Agadir est l'une des principales destinations touristiques du royaume, que nombre de Français choisissent comme lieu de résidence pour leur retraite, parmi les quelque 80.000 ressortissants de ce pays que compte le Maroc.

Sur le même sujet

Les + Lus