• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Réactions dans le Muretain à l'application de la loi Notre

© France 3
© France 3

Depuis le 1er janvier, la carte de France est redessinée, un redécoupage territorial imposé par la loi Notre. Une nouvelle intercommunalité économiquement efficace mais parfois difficile à appliquer. Exemple dans le Muretain.

Par Michel Pech

Ce redécoupage territorial imposé par la loi Notre entend rapprocher des communes pour mutualiser leurs services. Certains élus craignent sans l'avouer une diminution de leur pouvoir. 
L'une de nos équipes a enquêté dans la nouvelle intercommunalité du Muretain.

Le Muretain
C'est un territoire qui s'étend des portes de Toulouse aux frontières du Gers et qui regroupe des paysages et des activités très différents.
Depuis le 1er janvier le Muretain agglo comprend  26 communes, 120 000 habitants dont  26000 à Muret  et 249 à Empeaux la plus petite ville de cet ensemble.
Trois entités composent désormais la 3ème  communauté de communes d'Occitanie  par son importance. Et ce n'est pas sans quelques inquiétudes pour certains élus. Comme à Bragayrac, 310 habitants, le village faisait partie de la plus petite intercommunalité de la Haute-Garonne et si son maire voit cette nouvelle alliance comme une chance pour ses administrés, il ne veut pas être absorbé.

Vidéo : le reportage de Corinne Lebrave et Virginie Beaulieu
Application de la loi "Notre"
L'agglomération du muretain - Lebrave / Beaulieu



Sur le même sujet

Interview de Vincent Zielinski sur son grand-père Jean, résistant.

Les + Lus