Saint-Gaudens (Haute-Garonne): la SEM Epicure placée en liquidation judiciaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Michel Pech .

L'ex-gestionnaire du centre pour les déficients visuels vient d'être placée en liquidation judiciaire. La ville de Saint-Gaudens pourrait hériter de ses dettes.


A Saint-Gaudens, en Haute Garonne, la SEM Epicure ex-gestionnaire du Centre pour les déficients visuels connaissait des difficultés financières depuis plusieurs années

Avec plus de 5 millions d'euros de passif, résultat d'une dette contractée auprès du Crédit Foncier de France, le tribunal de commerce de Toulouse a prononcé le 5 janvier la cessation de paiement de la structure et ordonné sa liquidation judiciaire



Un projet soutenu naguère

Lancé en 2003, le centre avait pour vocation de soigner et former professionnellement des personnes déficientes visuelles. Le projet a reçu le soutien des pouvoirs publics, et notamment de la mairie de Saint-Gaudens, qui en 2008 se porte garante pour 6 millions d'euros d'emprunts.



La nouvelle municipalité de 2014 prend des décisions imprudentes

La nouvelle municipalité rejette les termes de cet accord. Une société d'économie mixte, baptisée Epicure, est créée pour associer la ville au fonctionnement. En contre-partie, des terrains doivent être restitués à la ville, ce qui n'est pas fait, car l'une des parties de la SEM, l'association Epicure fait blocage. Sa gestion devient douteuse, son ex-présidente est condamnée pour détournement de fonds. 



La ville de Saint-Gaudens risque d'en faire les frais

Les dettes s'accumulent, jusqu'au jugement de ce début d'année. Un liquidateur a été nommé pour faire le point sur les créances. Plusieurs millions d'euros sont réclamés à la ville de Saint-Gaudens et risquent de peser lourd sur les finances de la commune.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité