1er mai, fête du Travail, muguet : d'où ça vient ?

Depuis la fin du 18ème siècle, on fête le travail en France. Et le muguet est associé à cette journée. Quelques éléments d'explications...

Le muguet, un brin porte-bonheur...
Le muguet, un brin porte-bonheur... © Philippe Huguen/AFP
On trouve mention de fête du travail dès la fin du 18ème siècle. En France, les révolutionnaires l'instituent... en janvier. 

Mais c'est à la fin du 19ème siècle que la fête internationale, telle qu'on la célèbre aujourd'hui, prend forme. A l'origine, elle est instaurée comme journée annuelle de grève pour revendiquer la journée de huit heures.

En 1919, le sénat en fait une journée chômée. 

En 1941, la fête prend un autre sens quand le maréchal Pétain instaure officiellement le 1er mai comme "la fête du Travail et de la Concorde sociale", appliquant ainsi la devise Travail, Famille, Patrie. 

Le 1er mai disparaît dans les années 1950 et 1960, les défilés étant interdits lors des guerres d'Indochine et d'Algérie. Il faut attendre le 1er mai 1968 pour que la CGT organise une grande manifestation dans les rues de Paris

Quant au muguet, brin porte-bonheur depuis des siècles, il est venu remplacer à la boutonnière des Français le 1er mai l'églantine rouge que portaient traditionnellement les travailleurs. Un peu trop "rouge" au goût de certains, l'églantine a dû s'effacer devant les délicates clochettes bla,nches.
Qui sont devenues depuis un commerce florissant...

Voir le reportage de Luc Truffert et Virginie Beaulieu, de France 3 Occitanie : 

durée de la vidéo: 01 min 43
1er mai : la tradition du muguet

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition sorties et loisirs social économie