Aéronautique : Airbus décroche une méga-commande de 255 appareils

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurore Briffod avec AFP
L'avionneur européen a frappé fort dès le premier jour du salon aéronautique de Dubaï.
L'avionneur européen a frappé fort dès le premier jour du salon aéronautique de Dubaï. © ALI HAIDER / EPA / Newscom / MaxPPP

Lors du premier jour du salon aéronautique de Dubaï, dimanche 14 novembre 2021, l’avionneur européen a enregistré une commande de 255 Airbus A321. A Blagnac, une chaîne d’assemblage devrait être opérationnelle fin 2022 pour des livraisons prévues à partir de 2025. 

Airbus frappe fort. Lors de l’ouverture du salon aéronautique de Dubaï, l’avionneur a enregistré une commande de 255 avions monocouloirs A321 suivi par la signature d'une lettre d'intention pour l'achats de 111 appareils. Des annonces qui confirment l’ascendant pris sur son rival américain Boeing qui ne s’est présenté qu’avec une commande pour la conversion en avions de onze B737 d’ancienne génération. 

Une commande de 33 milliards de dollars

La méga-commande provient de quatre compagnies aériennes appartenant à Indigo Partners, société d’investissement américaine spécialisée dans le transport aérien. Dans le communiqué, Airbus détaille à quelles compagnies sont destinés les avions qui devraient être livrés à partir de 2025. 

  • 102 appareils pour Wizz Air 91 (Hongrie)
  • 91 appareils pour Frontier Airlines (Etats-Unis)
  • 39 appareils pour Volaris (Mexique)
  • 23 appareils pour Jetsmart (Chili) 

La valeur de la commande s’élève à plus de 33 milliards de dollars, soit environ 29 milliards d’euros selon le dernier prix catalogue datant de 2018. Cependant, le montant réel de la transaction n'a pas été dévoilé. Les commandes groupées permettent aux acheteurs d’obtenir un prix attractif. Du “donnant-donnant” pour le président exécutif d’Airbus, Guillaume Faury. 

Retour à la normale pas avant 2023

Cette annonce intervient alors que le trafic aérien mondial n’est que de moitié de ce qu’il était avant-crise. Le retour à la normale est prévu entre 2023 et 2025 selon différentes estimations.

Sur les 255 appareils A321, 29 sont du futur modèle XLR, un monocouloir dit à "très long rayon d'action", capable d'effectuer les liaisons long-courrier traditionnellement dévolues aux gros porteurs (B777, A350) mais aussi des vols moyen-courrier traditionnels. L'A321 XLR, lancé en 2019 et 2023, rencontre un franc succès commercial, selon l'avionneur dont le siège social est basé à Blagnac. 

Plus généralement, cette commande confirme l'intérêt croissant des compagnies pour l'A321, qui représente dorénavant près de 60 % des commandes d'appareils de la famille A320 (A319, A320 et A321). Et l'avionneur européen a de longues années de production devant lui avec plus de 7.500 monocouloirs dans son carnet de commande. Autre bonne nouvelle : la commande par les Émirats de deux avions ravitailleurs A330 MRTT pour son armée. 

Une nouvelle commande de 111 avions ?  

Selon des informations révélées par Les Echos Investir, Airbus était en discussion avec Air Lease, spécialiste de la location d'avions. Au deuxième jour du salon aéronautique de Dubaï, l'information a été confirmée par un communiqué de l'avionneur. Le loueur américain a signé une lettre d'intention pour l'achat de 111 Airbus de tous types, y compris les premiers exemplaires de la future version cargo de son long courrier A350. Cette commande, "qui doit être finalisée dans les prochains mois", porte sur des avions monocouloirs avec 25 A220 et 75 A321, ainsi que 4 long-courriers A330 et sept A350F, la version cargo de l'A350.

De son côté, ATR, le constructeur européen d'avions régionaux, a profité du premier jour du salon pour annoncer la commande de sept ATR-72 pour la compagnie espagnole Binter Canarias (quatre appareils) et la roumaine Tarom (trois avions).

Face à cela, l’américain Boeing a fait profil bas, ce dimanche 14 novembre, avec l'annonce d'un contrat avec le loueur islandais Icelease pour la conversion de onze monocouloirs 737 en avions cargo. Cette commande n'implique donc pas de construction de nouveaux avions.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.