Aéroport de Toulouse : le nouveau plan de prévention du bruit adopté de justesse mais sans l'étude d'un couvre-feu la nuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Valin .

La Commission Consultative de l’Environnement de l’Aéroport de Toulouse a adopté à une voix près le nouveau plan de prévention du bruit. Les associations de riverains demandaient à ce qu'une étude sur la fermeture de l'aéroport la nuit y soit ajoutée. Une demande retoquée par les élus et les professionnels de l'aéronautique.

La Commission Consultative de l’Environnement de l’Aéroport de Toulouse s'est réunie le 1er mars dernier pour adopter le nouveau plan de prévention du bruit. Après 5h30 de débats mouvementés, les membres de la CCE l'ont voté à une courte majorité (18 voix pour/17 contre/4 abstentions). 

L'instance a acté l'objectif de diminution d'au moins 42% des populations impactées par le bruit aérien nocturne mais n'a pas ajouté la possibilité d'une étude d'un couvre-feu entre 23h30 et 6h du matin.

Pas d'étude sur un couvre-feu nocturne

L'appel des associations de riverains n'a donc pas été entendu. Elles demandaient qu'un couvre-feu sur l'aéroport soit mis à l'étude de 23h30 à 6 heures du matin, ainsi que des limitations strictes sur le nombre et le type d’avions pouvant voler en début de nuit (22h-23h30) et en fin de nuit (6h-7h30). 

Le bilan du précédent plan de prévention du bruit est très mauvais. Les objectifs ne sont pas tenus en terme de nuisances. Mais on ne désarme pas.

Chantal Beer Demander, Présidente du collectif contre les nuisances aériennes de l'agglomération toulousaine

Dans un communiqué, le collectif explique "pour des raisons de très forte pression d’ATB (Aéroport Toulouse Blagnac) et des industriels, la DGAC a refusé d’intégrer formellement le recours à l’étude du couvre-feu dans le PPBE."

Hélène Cabanes, élue EELV à la mairie de Toulouse qui a voté contre, argumente. "Le bruit a augmenté. L'objectif de 8000 personnes impactées sur l'agglomération toulousaine au maximum est largement dépassé. On est à 14 000 maintenant. Et la superficie s'est même élargie au nord comme au sud de Toulouse". 

L'objectif de 8000 personnes impactées sur l'agglomération toulousaine au maximum est largement dépassé. On est à 14 000 maintenant.

Hélène Cabanes, élue EELV à la mairie de Toulouse

L'élue enfonce le clou en annonçant que les prévisions tablaient sur ces niveaux en 2030 alors que nous ne sommes qu'en 2022. 

Une prochaine étude sur l'impact de l'aéroport avant l'été

Une étude dite "d'impact par approche équilibrée" sera réalisée avant l'été par un cabinet d'expert indépendant après consultation publique. La possibilité d'étudier le recours au couvre-feu nocturne pourrait y être ajouté, c'est en tout cas le souhait des associations de riverains.

Ces dernières ajoutent "qu’Airbus a annoncé un retour des vols réguliers de Beluga XL entre 22H et minuit, et que même pour la période minuit-6h, ATB a confirmé ses difficultés à réduire les vols programmés, la compagnie Volotea persistant à programmer ses vols « vacances » sur cette plage horaire".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité