• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aéroport Toulouse-Blagnac : les actionnaires chinois reportent la réunion sur le partage des dividendes

L'aéroport de Toulouse-Blagnac a connu en 2018 une hausse de fréquentation de 3,9 %, confirmant sa 3ème place sur le podium des aéroports régionaux. / © MaxPPP
L'aéroport de Toulouse-Blagnac a connu en 2018 une hausse de fréquentation de 3,9 %, confirmant sa 3ème place sur le podium des aéroports régionaux. / © MaxPPP

Dénonçant un climat peu serein, les actionnaires ont décidé de reporter l'assemblée générale prévue ce mardi. La répartition des dividendes prévue entre actionnaires et dénoncée par les actionnaires publics n'aura donc pas lieu. En tout cas, pas tout de suite. 

Par Fabrice Valery

La bataille sur la redistribution des dividendes de l'aéroport de Toulouse à ses actionnaires n'aura pas lieu ce mardi à Toulouse. L'assemblée générale des actionnaires prévue dans l'après-midi a finalement été reportée à la demande des actionnaires chinois, qui selon certaines informations se plaindraient d'un "climat pas serein".

Des actionnaires publics, notamment la Région Occitanie et le département de la Haute-Garonne, s'opposaient à la redistribution de ces dividendes aux actionnaires. Des opposants à la privatisation de l'aéroport s'étonnaient qu'au bout d'un an les actionnaires majoritaires chinois, représentés par Casil Europe, puissent ainsi "taper dans la cagnotte" constituée depuis des années par les actionnaires publics.

Après l'annonce du report de la réunion, Anne-Marie Idrac, la présidente du Conseil de surveillance de l'aéroport, mise en place par les actionnaires chinois, a tenu une conférence de presse mardi matin à Toulouse : "Ces réserves ne sont pas une cagnotte ou un bas de laine, a-t-elle expliqué. Cet argent appartient aux 6 actionnaires. La somme s'élève à 67 millions d'euros. Un prélèvement de 17,5 millions était prévuà l'ordre du jour soit environ 9 millions pour Casil Europe. Vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup de salive pour 9 millions ?"

"Je suis persuadée, a-t-elle continué, que chacun va agir de manière responsable", sans préciser la date de la nouvelle réunion ni si elle était elle-même favorable à cette ponction de 17 millions. 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus