• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Angèle Bettini Del Rio, résistante toulousaine, est décédée à l'âge de 95 ans

Angèle Bettini del Rio / © Maxppp Nathalie Saint-Affre
Angèle Bettini del Rio / © Maxppp Nathalie Saint-Affre

Elle avait 18 ans en 1940 lorsque, avec cinq camarades, elle commet l'un des tous premiers actes de résistance de la seconde guerre mondiale. C'était à Toulouse. Angèle Bettini sera inhumée le 9 novembre.

Par Michel Pech

A quelques heures près, Angèle serait morte le jour anniversaire de son acte héroïque commis il y a 77 ans.
Angèle Bettini Del Rio est décédée le lundi 6 novembre à 4h30 à Toulouse.
Une cérémonie civile aura lieu le jeudi 9 novembre 2017, à 15h au funérarium, 2 rue Jules Lemire à Toulouse, suivie de l'inhumation au cimetière de Lardenne.

Le 5 Novembre 1940
Ce jour-là est un grand jour pour le régime de Vichy.
Pour la première fois, le Maréchal Pétain qui est à la tête du gouvernement, va effectuer sa première visite officielle en zone libre. Une partie de la population toulousaine l'accueille allègrement;
D'autres apprécient beaucoup moins. 
C'est lorsque le convoi arrive au niveau du 13 rue Alsace-Lorraine qu'une pluie de tracts s'abat sur les officiels et les spectateurs.
Sur ces papiers, l'on peut lire "La jeunesse de France ne veut pas du Maréchal félon".
Ainsi vient de se commettre le premier acte de résistance de Toulouse mais aussi l'un des tout premiers de France.

Six jeunes communistes
A l'origine de cet acte, six jeunes communistes dont une fille de 18 ans, Angèle et son fiancé, Yves Bettini.
Ils ont confectionné une sorte de catapulte à tracts "à retardement".
Un système ingénieux avec des gouttes d'eau qui s'écoulent peu à peu jusqu'à remplir un bac qui, faisant contrepoids, libère un ressort qui projette en l'air des centaines de tract.
Pile à l'heure ! Plusieurs tracts tomberont sur la voiture du Maréchal alors que les six jeunes gens sont déjà descendus du toit de l'immeuble sur lequel était disposé le mécanisme.

Prison
Mais le groupe a été dénoncé. Quelques semaines plus tard, les six jeunes gens sont arrêtés, brutalement interrogés et incarcérés à la Prison Saint-Michel à Toulouse jusqu'à leur procès six mois plus tard. 
Yves Bettini et ses camarades sont livrés à la Gestapo. Yves réussira à s'échapper et à rejoindre le maquis.
Angèle sera internée au camp du Récébédou dans la Haute-Garonne puis internée au camp de Rieucros en Lozère; 
Elle sera libérée après quatre années d'internement. 

Sans reniement
Jamais, au cours de sa vie, Angèle n'a renié ses idées. Régulièrement, elle est allée témoigner dans des écoles ou ailleurs. 
Elle a scrupuleusement accompli son devoir de mémoire.




Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus