• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Appel à témoins pour retrouver le cycliste disparu de l'écluse de Castanet près de Toulouse

Jean Michel sevin, sans domicile fixe, âgé de 54 ans, mesurant environ 1,75 mètres, est porté disparu depuis lundi sur les berges du Canal du Midi à Castanet Tolosan / © Gendarmerie Nationale
Jean Michel sevin, sans domicile fixe, âgé de 54 ans, mesurant environ 1,75 mètres, est porté disparu depuis lundi sur les berges du Canal du Midi à Castanet Tolosan / © Gendarmerie Nationale

La gendarmerie a lancé un appel à témoins pour retrouver le cycliste mystérieusement disparu lundi à proximité de l'écluse de Castanet-Tolosan (Haute-Garonne), où le canal, dans lequel seul son vélo et ses affaires ont été retrouvées, a été sondé en vain par des plongeurs

Par VA.

Les gendarmes de la compagnie de Villefranche-de-Lauragais ont lancé un appel à témoins pour résoudre l'énigme du cycliste disparu lundi 27 aux alentours de 13H00 à proximité de l'écluse de Castanet-Tolosan, au bord du Canal du Midi. 

Après avoir sondé toute la journée de mardi le canal entre le lieu où les affaires et le vélo du cycliste avaient été retrouvés et l'écluse de Castanet, les plongeurs de la gendarmerie ont cessé leur recherches.

Ces recherches se poursuivent en direction de l'environnement familial et institutionnel du disparu, dont les affaires ont permis l'identification.

Il s'agit d'une personne sans domicile fixe, indique la gendarmerie de la Haute-Garonne dans son appel à témoins publié sur sa page facebook  : "Jean Michel Sevin, âgé de 54 ans, mesurant environ 1,75 mètres, de corpulence assez maigre, les cheveux châtains clair grisonnant avec des mèches blanches.Il a un grain de beauté au niveau de la joue droite avec un peu de barbe, taillée rase.  Il est porteur d'un gilet de couleur claire sans manche, short, chapeau de cow-boy".

Jean-Michel Sevin présenterait selon sa famille un profil psychologique dépressif.

Le disparu avait l'habitude de circuler à vélo sur les berges du canal entre Toulouse et Carcassonne. 

Toute personne détenant une information permettant de faire avancer l'enquête, est priée de contacter la gendarmerie, en composant le 17 ou la brigade de Cactanet-Tolosan au 05 34 66 69 80. 

Sur le même sujet

Monze : la désolation après l'incendie qui a brûlé 900 hectares

Les + Lus