Après les incidents lors de la manifestation anti-Sivens à Toulouse, le préfet "tirera les leçons" des événements

Publié le Mis à jour le

Une nouvelle fois, des incidents ont éclaté en marge d'une manifestation anti-Sivens à Toulouse. Une quinzaine d'interpellations ont eu lieu. Des vitrines ont été brisées. Le préfet de Région, Pascal Mailhos affirme "qu'il tirera les enseignements de cette manifestation".

Ce samedi, une manifestation anti-Sivens était organisé avec l'autorisation de la préfecture. Son tracé était connu mais cela n'a pas empêché des incidents d'éclater. Pour Pascal Mailhos, préfet de région et de Haute-Garonne, invité du journal de France 3 Midi-Pyrénées, "le dispositif de sécurité était adapté à une manifestation déclarée". 

Fin novembre et début décembre, des manifestations avaient également dégénérée mais elles n'avaient pas été déclarée au préalable. "J'ai accepté de faire confiance aux organisateurs (...) " a déclaré Pascal Mailhos qui reconnaît que la plupart des manifestants ont défilé dans le calme. " La difficulté vient de la minorité qui vient cagoulée, gantée, préparée et dont le seul objet est de casser".
durée de la vidéo: 02 min 56
pascal Mailhos : "je tirerai les leçons de la manifestation"


Confirmant qu'une quinzaine d'interpellations avaient été effectuées, le préfet a affirmé qu'il tirerait les leçons des incidents si une nouvelle manifestation de soutien aux zadistes était organisée.

Notre dossier complet sur le barrage de Sivens