Toulouse : le marché de l’immobilier neuf inquiète, baisse des ventes et hausse des prix

Publié le Mis à jour le
Écrit par Corinne Carrière
Le marché de l'immobilier à Toulouse.
Le marché de l'immobilier à Toulouse. © Michel Labonne/MaxPPP

Les prix continuent d’augmenter, plus 3% en un an et les mises en vente ne cessent de diminuer. Ces statistiques publiées par l’ObserveR de l'immobilier toulousain confirment un important ralentissement du marché de l’immobilier neuf toulousain au 3ème trimestre 2021.

Le dernier bilan publié par l'ObserveR de l'immobilier toulousain met en avant deux tendances marquées dans l'aire urbaine de Toulouse qui compte 453 communes : une baisse inquiétante des mises en vente associée à une augmentation en continue des prix. 

Baisse des mises en vente : "Un troisième trimestre toujours plus alarmant"

Selon L’ObserveR, le mouvement de baisse était déjà significatif au premier semestre 2021 "un cycle bas préoccupant démarré dès 2019 avant la crise sanitaire et renforcé par les facteurs aggravants de l’année 2020. Le mouvement baissier observé continue de se traduire dans les chiffres du 3ème trimestre".

Au sein de l’aire urbaine de Toulouse, cette tendance s’aggrave depuis le début de l’année. Chaque trimestre enregistre une baisse de ses mises en vente : "1500 au premier trimestre 2021 puis 900 au deuxième trimestre et 700 mises en vente seulement au troisième trimestre". Ceci en lien avec une faible alimentation du marché : seulement 1000 ventes enregistrées".

Effet domino : des stocks réduits, moins de 1100 logements

Historiquement bas avec moins de 3800 logements, en un an, en comparaison  au troisième trimestre 2020, le stock s’est amoindri de plus de 1100 logements. Un marché où l’offre est bien inférieure à la demande, proche d’une situation de pénurie de logements en promotion immobilière.

A noter que sur ce troisième trimestre 2021 ressort une tendance en faveur des ventes à occupants qui représentent 48% de celles-ci.

Les prix en hausse : plus 3% en un an

Conséquence directe de cette diminution des mises en vente, l’augmentation des prix. En effet, les prix continuent d’augmenter pour atteindre sur les trois premiers trimestres de l’année, 3940 euros le m2 à occupants et 4040 euros le m2 à investisseurs, soit une augmentation de 3% en un an.

Ville de Toulouse : les mises en vente s’effondrent ce troisième trimestre

Avec seulement 300 mises en vente ce troisième trimestre 2021, les mises en vente sur la ville de Toulouse s’effondrent littéralement. Un niveau historique jamais connu au cours des dix dernières années.

Au premier trimestre 2021, le volume atteignait 1190 logements.

Les prix au sein de la ville rose poursuivent aussi leur augmentation, soit 4350 euros le m2 ce qui représente plus de 100 euros/m2 de plus qu’au troisième trimestre de 2020.

Ambiance moins maussade au Sicoval dans un volume d’activité qui demeure faible

L’alimentation de la promotion immobilière au sein du Sicoval( communauté d'agglomération du sud est toulousain) se maintient avec 97 mises en vente au troisième trimestre 2021 contre 120 au deuxième trimestre 2021. Un marché assez réactif avec plus de 110 ventes réalisées ce trimestre, un chiffre plus important que les quatre derniers trimestres.

A noter une très légère baisse des prix en comparaison avec l’aire urbaine toulousaine :  3960 euros les m2 contre 4020 euros le m2 au trimestre précédent mais les niveaux des prix restent cependant plus élevés qu’en 2020, observés en dessous de 3900 euros le m2.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.