CARTE. Occitanie : 28 friches vont bénéficier des crédits de l’État pour une réhabilitation "durable"

Jean Castex a annoncé le 17 mai qu'un milliard d'euros allait être affecté pour «le logement et la ville durables». Une partie des fonds attribués est destinée à réhabiliter des friches. En Occitanie, 28 projets ont été sélectionnés.

Jean Castex a annoncé le doublement du "fonds friches" destiné à réhabiliter toutes sortes de friches en France. 28 dossiers ont été retenus en région Occitanie.
Jean Castex a annoncé le doublement du "fonds friches" destiné à réhabiliter toutes sortes de friches en France. 28 dossiers ont été retenus en région Occitanie. © MaxPPP / Rémy Perrin

Le Premier ministre a fait une série d'annonces, le 17 mai, visant à relancer la construction de logements et à faire de la France un «modèle exportable en matière de ville durable» : «Il nous faut à tout prix repartir de l'avant pour favoriser la construction : se loger à la portée de toutes et de tous mais aussi se loger dans un cadre nouveau qui est celui de la transition écologique», a précisé le chef du gouvernement. 

Jean Castex a notamment annoncé le versement d’un "fonds friche" créé dans le cadre du plan de relance. Une première enveloppe sur la table de 300 millions d’euros pour les réhabilitations de friches suivie d’une seconde de 350 millions supplémentaires. Ce qui fait pour la région Occitanie un total de 20 millions d’euros pour les 28 dossiers retenus.

Ces friches peuvent être des sites déjà occupés, des bâtiments d’habitation vides, des bureaux inoccupés, des sites industriels à l’abandon ou encore des zones commerciales désertées. Il s’agit de reconstruire à la place de ce qui existe déjà en privilégiant le "durable".

Relance économique et transition écologique

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a rappelé l’intérêt de ces réhabilitations en terme de relance économique. Redonner vie à des lieux abandonnés va permettre de réaménager l’espace urbain et de relancer l’activité.

Un des objectifs est de redynamiser la construction de logements, les délivrances de permis de construire étant un peu en stand-by depuis le début de la crise sanitaire. L’idée est d’encourager "la densification par un dispositif automatique versé aux collectivités, de 100 euros pour tout mètre carré de logement construit au-delà d'un seuil de densité", ce seuil étant déterminé pour chaque commune.

La carte ci-dessous vous permet de visualiser la répartition de ces friches en région Occitanie :

Un autre objectif est de construire ou de rénover les bâtiments existants avec des matériaux biosourcés, comme le bois par exemple, et de promouvoir les énergies renouvelables.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie logement société écologie environnement transition énergétique énergie énergies renouvelables