Le CHU de Toulouse innove dans la chirurgie du ligament croisé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurence Boffet .

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse a mis au point une technique innovante pour les opérations des ligaments croisés. Cette technique permet de faire baisser la récidive de la rupture des ligaments et de réduire l'instabilité du genou pendant l'effort. 

Chaque patient est différent et chacun a des besoins différents. C'est en partant de cette simple évidence que l'équipe de chirurgie orthopédique et traumatologique du CHU de Toulouse a mis au point une prise en charge personnalisée des patients blessés aux ligaments du genou.



Une échographie pour un meilleur diagnostic

Première innovation : l'échographie, réalisée au bloc opératoire juste avant l'intervention. Contrairement à la radiographie ou à l'IRM réalisées en statique, l'échographie permet de faire bouger le genou du patient et de mieux évaluer ses réelles fonctions. Elle permet aussi de mettre en évidence des lésions, même de petite taille et d'identifier les facteurs de risque d'instabilité rotatoire du genou. "L'échographie permet de mieux voir les choses" explique le docteur Etienne Cavaignac à l'origine du procédé, "il y a une résolution spatiale qui permet de mieux voir les détails. A cela s'ajoute un testing dynamique, qui n'a pas de prix". Grâce à elle, le chirurgien affine son diagnostic et adapte l'opération, en ajoutant parfois une deuxième greffe latérale à la reconstruction ligamentaire programmée du genou.



Limiter la récidive

Grâce à ce geste complémentaire, les chirurgiens parviennent à limiter l’instabilité rotatoire du genou souvent persistante après une ligamentoplastie. De quoi assurer une meilleure reprise sportive aux patients. De quoi prévenir également la récidive. Grâce à cette méthode développée à Toulouse depuis 2014, on constate jusqu'à 4 fois moins de récidive de rupture chez les patients opérés. 

Une innovation qui a fait l'objet de trois articles publiés dans "Arthroscopy", la revue de la société nord-américaine d’arthroscopie.



Voir ici le reportage de Julie Valin et Laurence Boffet :



Le CHU de Purpan a mis au point une technique innovante de diagnostic qui permet de faire baisser la récidive de la rupture du ligament et de réduire l'instabilité du genou pendant l'effort.




Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité