• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

CNES : le sismomètre français conçu à Toulouse détecte un séisme sur Mars

Le sismomètre SEIS va ausculter les activités de Mars / © NASA/JPL Caltech/ 2018
Le sismomètre SEIS va ausculter les activités de Mars / © NASA/JPL Caltech/ 2018

C'est une première mondiale : le sismomètre français SEIS vient de capter un signal sismique provenant de Mars.
L'instrument conçu par les équipes du CNES de Toulouse a été déposé sur le sol martien en décembre dernier par l’atterrisseur InSight. Sa mission est d'ausculter la planète rouge.

Par Sophie Pointaire

Le 19 décembre 2018, l'atterisseur de la NASA,"InSight", déposait le sismomètre français SEIS sur la surface de Mars.
Après 128 jours de mission, un signal sismique faible a été détecté. Il s'agit du premier tremblement martien dont l'origine proviendrait de l'intérieur de Mars. C'est un premier signe encourageant de l'efficacité du sismomètre, même si l'événement sismique est encore trop faible pour fournir des données utiles sur l'intérieur de Mars.
Ces premières données vont permettre de poursuivre les avancées scientifiques qui ont démarré avec les missions lunaires Apollo. Ce premier séisme marque la naissance d'une nouvelle discipline : la sismologie martienne. 


Conçu à Toulouse le sismomètre SEIS ausculte le coeur de Mars 


Le CNES est maître d'oeuvre du sismomètre SEIS. Instrument principal de la mission InSight; il a été conçu et assemblé par les équipes scientifiques de Toulouse. Une technologie française pour une mission en collaboration avec la NASA. 


Mars n'a pas livré tous ses secrets 


La mission principal du sismomètre consiste à enregistrer l'activité sismique de la planète rouge.
SEIS va mesurer les flux de chaleur interne, les variations de la vitesse de rotation de la planète pour mieux comprendre  sa structure interne. 
L'intérêt de Mars, qui fait environ la moitié de la taille de la Terre, est que l'absence de tectonique des plaques a permis de préserver la structure initiale de la planète, contrairement à la notre. La planète rouge n'a pas fni de nous étonner.
 
Le sismomètre SEIS, une technologie française

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus