Cet article date de plus de 3 ans

Coup de gueule des Offices Publics HLM d'Occitanie

Plus que jamais mobilisée pour alerter sur les conséquences du PLF 2018 sur le logement social, la Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat (FOPH) appelle chaque office sur son territoire à une demi-journée « morte » le mardi 17 octobre 2017.

© Maxppp Frédéric Charmeux
Dans le cadre du projet de loi de finances 2018, le gouvernement n'a pas prévu simplement de baisser l'Aide Personnalisée au Logement (APL) de 5 euros, il demande aussi aux bailleurs sociaux de compenser une autre baisse des APL, à hauteur d'une cinquantaine d'euros.
Les OPHfustigent avec virulence les conséquences du projet de loi de finance 2018 sur le logement social. La baisse des APL va, en effet, toucher directement les organismes HLM qui perdraient au niveau national 1,7 milliard d’euros, soit 80 % de leur autofinancement.

Une bombe à retardement
A court terme, la réhabilitation ou la construction de logement sociaux vont être freinées. A l'avenir, il sera plus compliqué pour l'office HLM de changer une porte ou une fenêtre défectueuse, et les attentes pour obtenir un logement social seront plus longues chez les demandeurs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie logement société