Déconfinement : chez vous et dans tous les lieux privés, les rassemblements de plus de 10 personnes sont autorisés

Le premier ministre avait annoncé fin avril que le déconfinement interdirait les rassemblements de plus de 10 personnes dans les lieux privés autant que publics. Cette mesure ne figure plus finalement  dans le décret publié le 11 mai 2020. Pas question pour autant de faire n'importe quoi.

Depuis le 11 mai il n'est plus interdit d'être plus de 10 personnes dans les lieux privés, à condition de rester prudents face au risque de contagion au Covid-19.
Depuis le 11 mai il n'est plus interdit d'être plus de 10 personnes dans les lieux privés, à condition de rester prudents face au risque de contagion au Covid-19. © MaxPPP
Dans son discours du 28 avril 2020, le premier ministre avait annoncé que le déconfinement interdirait les rassemblements de plus de 10 personnes dans les lieux privés aussi bien que dans les lieux accueillant du public.
Finalement cette mesure ne figure plus dans la version définitive du décret publié ce lundi 11 mai.
En effet la loi française ne permet pas aux autorités d'effectuer des contrôles dans les domiciles privés :

les mesures relatives aux établissements recevant du public et aux lieux de réunion […] ne s’étendent pas aux locaux à usage d’habitation

a donc décidé le Conseil constitutionnel lorsqu'il a contrôlé la légalité du projet de décret.
Il a fallu trois jours pour que cette formulation soit découverte et diffusée dans les médias.
Elle ne signifie pas pour autant que chacun peut faire n'importe quoi, sans respecter les gestes barrières, le port du masque et la distanciation sociale :

Mais attention ça ne veut pas dire que cela dispense du civisme, du bon sens. C'est à chacun de prendre ses responsabilités,

a expliqué le secrétaire d'etat auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nunez à nos confrères de France Info.
Selon lui 15 personnes d'une même famille qui se réunissent dans un même appartement - par exemple pour un repas d'anniversaire - ce n'est pas envisageable.
La préoccupation du gouvernement est de "casser la chaîne de transmission du virus". Le souci de chacun doit être de protéger les personnes les plus fragiles.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives archives archives archives archives
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter